RPG - Long Island UC


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les hommes, c'est pas des mecs bien // PV Conrad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camille Andrews

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1150
Age : 31
Etudes ou Metiers : Journalisme
Amour : 60&

Feuille de personnage
Don et maitrise: Max
Amis: Inconnue, mais elle est là, quelque part.
Ennemis: À venir

MessageSujet: Les hommes, c'est pas des mecs bien // PV Conrad   Ven 13 Nov - 22:29

« You don't know
Somebody's hurting,
Holding it all in... »



Il était approximativement 21 heures. Camille avait rendez-vous avec Max. Oui, Max Ridgeway, ce type qui aime se faire remarquer, qui provoque et qui est chiant sur tous les points. Leur rencontre avait été un grand gag cosmique. La jeune brune en débarquant dans la ville avait perdu sa montre. Il faut dire qu'avec une valise, un sac, perchée sur ses bottes à talons et en mini-jupe, elle n'avait pas eu le réflexe de courir derrière celui qui la lui avait arraché du poignet. Bienvenue à Long Island ! Toujours est-il qu'elle était sensée avoir rendez-vous avec la personne qui devait lui céder son appartement, seulement son bus avait eu du retard. Au détour d'un carrefour, elle se tourne vers ce mec plutôt mignon pour lui demander l'heure. Elle n'était pas seulement en retard, elle avait carrément raté le rendez-vous de trois heures. Se disant qu'elle pourrait toujours harceler l'ex propriétaire de l'appartement qu'elle occupe, Camille accepta la proposition de Max, et ils passèrent le reste de la journée ensemble, à parler. C'était il y a un peu plus d'un an. Si au départ, Camille était seulement amie avec lui, un soir, alors qu'elle n'allait pas bien, le jeune homme en avait un peu profité. Elle l'avait laissé faire, mais ce qui l'avait le plus surprise dans toute cette histoire, c'est qu'elle aimait bien cela. Elle s'était rendue compte qu'elle l'appréciait peut-être plus qu'un simple ami, et au final, il en était de même pour Max. En tout cas, depuis un peu plus de deux mois, il lui était fidèle. Pas une seule autre fille n'avait rôdé dans les parages, ce qui était plutôt étonnant.

Même si au départ, les choses s'étaient bien passées avec Max, depuis quelques temps, leur relation se dégradait, et pas qu'un peu. Non, Camille n'était pas du genre jalouse, mais il commençait à ne pas trop assurer. Il avait du retard, ne la soutenait pas vraiment, et passait son temps à parler d'une autre nana. La jalousie en sommeil de Camille était pourtant titillé, mais elle n'en avait rien dit à Max. Après tout, c'était une fille qu'il ne pouvait même pas voir. Bref. Toujours est-il qu'il commençait à ne pas assurer du tout. Surtout qu'en ce moment, elle avait besoin de lui. Mais il avait promis de se ratrapper, et il lui avait donné rendez-vous à 20 heures 30 dans leur café préféré. Il avait déjà une demie-heure de retard. Camille prit son téléphone et tenta de l'appeler. Messagerie. Elle lui laissa un message en lui disant qu'elle l'attendait et de se dépêcher, insulta au passage un homme qui s'était permis de la reluquer et de parler un peu trop et raccrocha après avoir envoyé des bisous à Max. Il allait sûrement rire en entendant la fin du message, mais après tout, ce n'est pas parce qu'une fille est mignonne qu'on a le droit de lui dire qu'on veut « se la faire jour et nuit » comme venait de le dire celui qu'elle avait insulté.

À 22 heures, Camille perdit patience. Plutôt que de rester là, plantée telle un poteau électrique, elle se mit à marcher. Elle alla dans un premier bar et en ressorti en 10 minutes chrono. Une main sur les fesses, une gifle donnée, un barman un peu trop présent pour sa petite personne... Camille n'aimait pas attirer l'attention. Et alors qu'elle sortait, un homme eut la mauvaise idée de critiquer ses choix vestimentaires qui laissaient apparaître les cicatrices de son opération du coeur. Elle l'insulta copieusement et repartit à la recherche d'un autre bar. Non, ce n'était pas ainsi tous les jours, mais il y a des moments ou le sort s'acharne sur les gens. D'abord, Max qui ne se pointe pas, n'appelle pas pour prévenir et ne répond même pas au téléphone. Des compliments un peu trop poussés, des mains baladeuses et des insultes, non, elle ne supportait pas ce genre de choses. Décidément, les hommes sont stupides parfois ! Marchant dans la rue, elle vit une femme entrer dans un autre bar. Elle était superbe, grande, brune, classe... okay, Camille entra droit derrière elle. Au moins, avec une nana comme ça dans les parages, elle allait être tranquille. En entrant, elle bouscula sans le faire exprès quelqu'un qui était là, près de la porte. Mais quelle idée aussi de rester planté là comme un piquet ! Les gens veulent entrer non ?! Enfin, elle se tourna brièvement vers lui, sans même lui décrocher de sourire.


« Désolée... »


Elle alla directement vers le bar, à deux chaises de la bombasse qui était entrée juste avant elle et attendit le barman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://until-tomorrow.e-monsite.com
 
Les hommes, c'est pas des mecs bien // PV Conrad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche
» "Je savais bien qu'il devait y avoir une raison pour être fille. La raison est que les hommes sont aussi beaux." Ondine
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG - Long Island UC :: Divers :: [Saison 4] :: Centre Ville-
Sauter vers: