RPG - Long Island UC


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Petite escapade [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jared Stone

avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : 25
Etudes ou Metiers : Mannequin et videur dans une boite, il faut aussi des études de droit...
Originaire de : Long Island
Amour : Ahah !!!
Age : 23 ans


Feuille de personnage
Don et maitrise: Sens exacerbés
Amis: Pleins...
Ennemis: Trop... ;)

MessageSujet: Petite escapade [LIBRE]   Sam 6 Mar - 0:19


  • Spoiler:
     

    Quelqu’un posa une main sur l’épaule de Jared. Il ne voyait pas très bien à qui elle appartenait, car il était bizarrement mal. Ses pieds étaient comme paralysés, et une langueur s’empara peu à peu de ses jambes, pour monter jusqu’à son cou et étreindre chaque pore de sa peau. Il se sentait curieusement chétif, frêle. Et en même temps, ce n’était pas une douleur ; c’était une caresse désagréable. Une impression de quitter le sol. Puis, la main sur son épaule descendit pour finir sur son torse dans une caresse presque maternelle ; plus pour soutenir que pour porter atteinte à la pudeur du jeune homme. Jared pu baisser les yeux une dernière fois, sentir cette douceur bouillonnante remonter vers sa gorge puis vers son visage, avant de frôler ses lèvres, puis sa joue. Jared appréciait ce contact avec cette femme, il lui semblait sentir comme une évidence entre eux, et même s’il ne pouvait apercevoir son visage, il savait que cette femme était précieuse et qu’elle resterait marquée dans son esprit plus que toutes les autres, et au moins autant que sa sœur. Il avait envie de se retourner, de pouvoir se perdre dans ses yeux, d’effleurer à son tour sa peau, de sentir son contact contre lui, de sentir l’odeur de ses cheveux, de l’étreindre ; mais cette langueur ne faisait que le retenir, et il se sentit à présent totalement paralysé. Ses yeux dansaient dans ses orbites, la panique l’envahit, et il désira plus que tout que cette présence féminine reste prés de lui… Il était tellement mal. Chaque seconde lui pesait un peu plus, et si elle venait à partir, il savait qu’il perdrait pieds ; irrévocablement amoureux de cette femme invisible, il ne pouvait qu’apprécier son contact sur son visage, quand soudain, la main se balada sur son épaule dans une ultime caresse pour enfin s’échapper. Jared voulait lui hurler de rester, lui dire qu’il avait besoin d’elle, qu’elle devait le soutenir, qu’elle ne pouvait le laisser car il l’aimait, vraiment plus que les autres. Mais un voile invisible l’empêchait de parler, le laissant seul dans sa colère, dans sa peur de la solitude ; mais dans sa fuite, il sentit une odeur enivrante, qui l’emplit de désir et d’amour. Un doux parfum digne de la plus belle des femmes. Puis, il ressentit une tiédeur puante sur la peau de sa joue, et ouvrit les yeux.

    -FREDDY !

    Jared poussa le chien de son torse et s’essuya la joue avec un tee-shirt qui ne trainait pas là. Secouant la tête, se remettant de son rêve, il continua à hurler et ronchonna comme un grand-père :

    -Non mais c’est pas POSSIBLE ça ! Tu es né pour me gâcher la vie ma parole ! TOUS les matins, je suis obligé de supporter les marécages qui logent dans ta bouche !! MAIS ROULE MOI UN PATIN TANT QUE T’Y EST SALE CLEBS ! La prochaine fois que tu fais ça Freddy, je te pisse dessus !! J’ai déjà l’air d’un gros con à me trimballer avec un chihuahua, mais si en plus tu te conduis comme le clebs à Hilton !

    Continuant de grogner, Jared se leva pour aller se laver le visage. Aujourd’hui, il ne travaillait pas, mais il devait aller faire des courses pour la rentrée. Enfin, sa rentrée. Il avait décidé de s’inscrire en arts appliqués à la fac. Après tout, il avait toujours été dans ce domaine. Il avait songé à l’économie, mais vu son niveau de sociabilité, il savait que ce serait inutile. Alors il avait opté pour l’art appliqué, se disant également que tous les artistes étaient tourmentés, comme lui. Frottant son visage de ses mains puissantes, il releva les yeux et croisa son reflet dans le miroir. Restant un instant bloqué devant cet homme désespérément seul, il secoua finalement la tête tout en passant une main dans ses cheveux. Il ne devait pas se laisser aller à des pensées désespérantes. Se dirigeant vers sa chambre, il découvrit Freddy, allongé sur son lit, le fixant de ses petits yeux coquins. S’apprêtant à crier, il se retourna finalement vers le portrait de sa sœur, et resta un moment à la contempler. Puis il sentit une chaleur contre sa jambe et se retourna vers le chien qui lui faisait un câlin. Se baissant vers lui, Jared le prit dans ses bras et lui fit un bisou entre les oreilles. Il passa sa main sur le petit animal afin de le caresser et le laissa finalement se balader dans l’appart. Se dirigeant vers la douche, il prit quelques minutes pour se laver et sortit, une serviette autour de la taille, le visage fatigué. Il se sécha du mieux qu’il pouvait, puis alla enfiler un boxer et un jogging. Il prit du temps avant d’enfiler un marcel blanc mais un regard vers le beau temps qui régnait dehors fini de le convaincre. Une paire de converse, quelques bracelets au poignet, et il alla se laver les dents dans le lavabo. Lorsqu’il rejoignit le salon, Freddy lui sauta dessus, manière de dire « sois gentil, laisse moi sortir dehors ‘teplait ». Jared soupira puis attrapa son porte monnaie qu’il fourra dans sa poche avant d’attraper une casquette rouge qu’il enfila sur sa tignasse. Puis il lança à Freddy :

    -On y va Popeye !

    Le petit chihuahua aboya d’enthousiasme en suivant son maitre. Le petit chien était toujours calme lorsqu’il était dehors, voila pourquoi Jared ne voyait pas trop l’intérêt de lui mettre une laisse. Jared appréciait de se balader dans le quartier pauvre qu’il trouvait quand même bien plus sympa que celui des riches. Il croisa deux-trois mecs qu’il salua et se dirigea vers le centre commercial. Le jeune homme passa sa matinée à faire des courses pour ses nouveaux cours qu’il devait commencer dès le lundi suivant, et qu’il ne voulait d’ailleurs pas commencer. Mais il était obligé, il l’avait promis à sa sœur. Il pensa à Freddy qu’il avait ramené à l’appart une ou deux heures avant et se dit que ce chien était vraiment un sacré numéro ! Il avait à présent une poche remplit d’affaires de cours qu’il se trimballa jusqu’au snack d’à côté. Il était mort de faim, et il était 12h43. C’était donc une heure raisonnable pour aller manger. Il alla s’installer à une table et une serveuse s’approcha de lui pour lui demander ce qu’il désirait. C’était un petit snack pas terrible mais on y mangeait bien. Jared passa sa commande et attendit quelques minutes que le plat arrive. En attendant, la serveuse lui avait apporté un verre de soda. Tout en sirotant sa boisson, le jeune homme pensait à la fac où il n’avait pas réellement envie d’aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Petite escapade [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite baignade [libre]
» Petite escapade à Osaka
» (F) Mia Hays ? Petite orpheline (LIBRE)
» (f) lily collins - petite soeur - LIBRE
» (f) zendaya coleman - petite-soeur - LIBRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG - Long Island UC :: Divers :: [Saison 4] :: Centre Ville-
Sauter vers: