RPG - Long Island UC


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Isolement [PV Esméa & Cait']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dylan Dincht
[Admin] - My Soul Is On Fire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8338
Age : 29
Etudes ou Metiers : Etudes de Medecine, il travaille parfois dans un bar.
Originaire de : Long Island
Amour : in love with Kristen Mars.
Age : 21 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Pyrurgie...il crée le feu mais ne le manipule pas d'ailleurs il ne controle pas du tout son pouvoir alors gare à vos fesses...
Amis: Caitlyn Clearwater et Sam Winchester sont ses meilleurs amis
Ennemis: il y a bien des gens qu'il n'aime pas et il ne vaux mieux pas le chercher mais il ne considère personne en particulier comme son ennemi...pour l'instant

MessageSujet: Isolement [PV Esméa & Cait']   Dim 9 Mai - 22:52

En ce jeudi soir de mai 2015, le temps était doux et agréable, la lune commençait à peine à sortir de son lit et le soleil à s'y coucher. Une très belle soirée.
L'Impala de Dylan était garé au bord du lac, moteur éteint, face au lac et au soleil couchant...pourtant non, Dylan n'était pas venu passer une soirée romantique avec Kristen, d'ailleurs c'était loin de lui ressembler d'organiser ce genre de soirée. Non Dylan était seul ce soir...et non il n'attendait pas non plus une autre fille, ça aussi c'était loin de lui ressembler.
En fait, cela faisait maintenant déjà 4 jours que l'Impala et Dylan étaient là et n'avait pas bougé d'un millimètre...en tout cas pour l'Impala parce que Dylan lui avait bien du bouger pour se dégourdir les jambes ou encore aller faire pipi (non pas caca ). Qu'est-ce qu'il faisait là ? Très bonne question...pour y répondre il faut remonter un peu plus tot dans l'histoire...
Depuis maintenant plusieurs semaines, sans qu'il ne controle quoi que ce soit, Dylan enflammait régulièrement des choses et d'autres autour de lui soit parce qu'il s'énervait soit parce qu'il éternuait soit parce qu'il faisait un cauchemar ou encore parce qu'il était contrarié...la poubelle, le micro-onde, la chaine hifi, le pc portable et ce week end...une des nombreuses peluches de Kingston...Depuis le début Dylan avait beaucoup de mal à vivre avec son don, sa nouvelle différence, tout d'abord parce qu'il savait pertinament que son meilleur ami detestait les contaminés mais aussi parce qu'il s'agissait d'un don plus que dangereux pour ses proches car il n'y avait visiblement aucun moyen de le controler. Jusqu'alors Dylan se contentait d'ignorer son don, d'essayer de vivre normalement en espérant de toutes ses forces qu'il ne se manifeste plus mais ça c'était avant ce week end et l'épisode du nounours de Kingston car avant cela ce n'était que des affaire sans réelle importance ou lui appartenant qui avaient prit feu et jamais personne n'était vraiment à proximité donc trop en danger mais la peluche de Kingston alors que le petit garçon était à 3 mètres de là, s'en était trop ! Trop de danger ! Dylan ne supportait plus l'idée de risquer de tuer quelqu'un à cause de cette malédiction qui le touchait et c'est pourquoi il avait décidé de s'exiler, de se mettre en quarantaine jusqu'à ce que la malédiction disparaisse ou jusqu'à ce qu'il meure...Il avait donc attendu le retour de ses parents de leur week end en amoureux et donc de ne plus avoir à s'occuper de ses frères et soeurs pour quitter la maison familiale sans un mot et s'isoler loin de toute civilisation...ou du moins au bout de la ville pour le moment jusqu'à ce qu'il trouve le courage de partir plus loin et de quitter pour de bon les siens afin d'assurer leur sécurité. Il était donc venu s'installer ici il y a quatre jours et n'en avait pas bougé, ne répondant pas au téléphone et se plongeant juste dans la déprime totale et la culpabilité en repensant au danger qu'il avait fait courir à sa famille pendant tout ce temps...
N'empêche que 4 jours tout seul dans une voiture à l'arrêt bah c'est très long et Dylan commençait un peu à se faire chier ! Heureusement qu'il avait sa nintendo DS...et ses bières :) Bière qui était d'ailleurs sur le point de se renverser sur son pantalon au fur et à mesure qu'il s'endormait sur son volant et relâchait son emprise sur la bouteille qui glissait dangereusement...
[Oui c'est loin d'être génial mais c'est un début ok ]

_________________
..
-----------------
І'м Α Сяαzγ Μαŋ Wıтħ Fıяε Іŋsıðε Ηıs Ħεαđ
-----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmée Dincht

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1663
Age : 25
Etudes ou Metiers : Etudes : Social/Santé Boulot : Serveuse dans un salon de thé
Originaire de : Long Island
Amour : ... L'amour fait souffrir.
Age : 21 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Régénéréscence
Amis: Caitlyn ♥ / Kristen
Ennemis: Emmett D.

MessageSujet: Re: Isolement [PV Esméa & Cait']   Lun 10 Mai - 1:05

[C'est très bien content ]

  • Spoiler:
     


    Esmée était fatiguée, effrayée et inquiète. Elle ne savait plus quoi faire. Voilà 4 jours qu’il n’y avait aucune – absolument aucune – trace de Dylan. L’envie d’hurler son nom, de se téléporter à ses côtés, se faisait sentir. Mais elle devait se contrôler. C’est un soir, en rentrant des cours et en constatant que l’une des peluches de Kingston avait brûlée qu’elle avait comprit. Elle savait que Dylan avait du mal à supporter son don, qu’il ne le contrôlait pas et que cela le rendait fou. Elle comprenait la tension qu’il ressentait car elle avait la même ; depuis son coma, Esmée ne savait pas, elle était dans le doute le plus complet concernant son don. Qu’est ce que c’était ? La question, à chaque instant, se manifestait dans l’esprit d’Esmée à tel point qu’elle en devenait extrêmement tendue. Le jour même, elle avait engueulée Erin parce qu’elle lui demandait le sel, et elle s’était d’ailleurs faite engueulée elle aussi par sa mère qui l’avait sermonnée en lui faisant comprendre que même si tout le monde s’inquiétait pour Dylan, ce n’était pas une raison pour se tirer dans les pattes. Esmée n’avait pas appréciée, et elle était convaincue que personne ne pouvait comprendre ce qu’elle ressentait. Elle n’avait jamais été séparée de Dylan comme ça, et ce crétin ne répondait même pas au téléphone ! Elle lui avait laissé des centaines de messages, elle avait tout essayé, tout dit, mais elle savait pertinemment qu’il ne les avait pas écoutés ou lus. Elle le savait, le ressentait et elle lui en voulait de faire ça, de la laisser dans cette inquiétude permanente. Elle avait discuté avec tout le monde, avait tenté de savoir où il était… En vain. Kalista avait prévenue que s’il était encore absent le lendemain, elle appellerait la police. Esmée savait que ce n’était pas la solution à adopter, car cela le mettrait de mauvaise humeur et il risquerait de mettre le feu aux poulets. C’était la fin des cours, et Esmée sortie de sa salle de cours. Elle en avait assez, n’écoutait plus vraiment, à tel point qu’elle avait loupé son dernier examen. Elle avait sentie dans les yeux de Kristen et de Caitlyn l’inquiétude grandissante, semblable à celle qui habitait son propre regard. Et elle se sentait soulagée près d’elles car elle pouvait parler de lui, tenter de le chercher. Esmée avait confiance en Dylan, elle savait qu’il ne ferait de mal à personne. Lorsqu’elle leva les yeux, elle aperçut Caitlyn, elle l’attendait, exactement au même endroit depuis trois jours. S’approchant d’elle, Esmée la prit rapidement dans ses bras, soupira et baissa les yeux. Elle détestait cette situation. Caitlyn semblait elle aussi préoccupée, et elles décidèrent de se changer les idées et de passer un moment toutes les deux. C’est ainsi qu’elles se retrouvèrent dans un bar, à boire, non pas de l’alcool, elles n’en avaient pas envie, mais bien un simple soda. Les heures passèrent, et elles faisaient des quantités de suggestions, sans croire à aucune d’entre elle. Où pouvait-il bien être ? Elles avaient toutes les deux écarté la possibilité de l’hôtel ou encore d’un ami, car elles savaient qu’il préférait s’éloigner de tout être humain pour ne pas risquer de les mettre en danger. C’est ainsi qu’elles s’étaient penchés sur d’autres pistes, et s’étaient rendues sur les lieux, cherchant si elles le trouvaient. Mais non. Rien. Esmée était à bout de force. Elle ne savait pas combien de temps elle supporterait ça. Rentrer à la maison était un enfer, tout le monde était sous tension et Kingston passait son temps à demander où était Dydy. Kalista lui répondait qu’il allait rentrer, qu’il était partit en vacances et Kingston savait que cela sonnait faux, car s’il avait prit des vacances, Dylan serait venu lui dire aurevoir. Hors, ce n’était pas le cas, et il s’inquiétait lui aussi. La veille, Esmée avait entendue le petit garçon pleurer dans son lit. Elle l’avait rejoint, lui demandant ce qui n’allait pas. King avait alors répondu qu’il avait peur, parce que normalement Dydy il chassait les monstres avant qu’il s’endorme. Esmée avait été à deux doigts de pleurer, mais elle ne pouvait se le permettre, pas devant le petit en tous cas. Elle avait donc passé la nuit avec lui, pour le réconforter. Et là, Esmée était assise au bar, à songer à tout cela. Caitlyn lui tenait la main, elle ressentait elle aussi de l’inquiétude et voulait montrer à Esmée qu’elle était là. Soudain, Esmée sentie une main s’abattre sur son épaule, et elle se retourna, fatiguée. Son regard croisa celui de Kaylan. Kaylan, un de ses ex du lycée, un bon à rien avait qui elle avait regrettait d’être sortie. Elle lui lança un regard, soupira et le salut finalement.

    -Ho… Salut Kay.

    -Salut ! Dis moi ça fait un bail ! Tu n’as pas changée, toujours aussi belle. Je dirais même encore plus belle qu’avant en fait…

    -Ne te fatigue pas Kay, je ne reviendrais pas avec toi, dit-elle, légèrement énervée.

    Le jeune homme parut un peu déçu, puis son regard se posa sur Caitlyn, puis sur sa main dans celle d’Esmée. Il acquiesça, et eut un petit rire irritant.

    -Ah ok, j’ai compris. Tu as changé de côté de la barrière, c’est ça ? Tu as bon goût, je ne peux pas le nier.

    Esmée soupira de nouveau, regarda Caitlyn et but une gorgée de son soda. Elle ne désirait qu’une seule chose, c’était que Kaylan parte, car il commençait sérieusement à la saouler. Elle décida donc de le lui faire comprendre en gardant le silence. Mais c’était Kaylan, et Kaylan restait rarement plus de deux minutes sans parler. Il continua comme si de rien n’était :

    -J’ai repensé à toi la dernière fois ; c’était le bon vieux temps, le lycée, les bonnes années. Il parait que tu es à la fac ? J’ai croisé Luna qui me l’a dit. Ben écoute, je n’ai pas été étonné, je m’en doutais vu tes résultats au lycée, c’était loin d’être une surprise. Et tu sais pas quoi ? Avant hier, je faisais mon jogging, et tu ne devineras jamais qui j’ai vu ! Ton frère ! J’en revenais pas, il était là, à pisser derrière un arbre. Bon, j’l’ai pas abordé, je savais qu’il ne m’aimait pas, mais bon ça m’a …

    Esmée releva soudain la tête ; elle n’avait pas comprit tout de suite, mais elle avait bien entendu ; son frère. Dylan. Caitlyn aussi se retourna soudain vers Kaylan, s’intéressant soudain à lui et à son récit jusqu’alors chiant à mourir. Esmée se leva, se retourna vers Kaylan et lui fit face. Elle lui coupa la parole, sans aucun remord.

    -Dylan ? Où il était ? Comment il allait ?

    Elle semblait très inquiète, et Kaylan le comprit. Il demanda d’une voix quelque peu soucieuse :

    -Qu’est ce qui se passe Esmée ? Il a des problèmes ?

    Mais Esmée s’en fichait de le rassurer, elle le saisit par les épaules, planta son regard dans le sien et le secoua un petit peu. Elle n’avait pas le temps d’attendre, et de toute façon, elle ne le désirait vraiment pas.

    -OU il était ? demanda t-elle, pressante.

    -Ben, au parc. C’est là que je fais mon jogging. Pourquoi ? Qu’est ce qui se passe ?

    Esmée se retourna vers Caitlyn, lui attrapa de nouveau la main dans un geste pressé. Elle se tourna vers la porte du bar, Caitlyn avait déjà payé le barman. Kaylan semblait complètement déconcerté et Esmée s’en voulut un peu de partir de cette façon, sans même le remercier. C’est pourquoi elle se retourna vers lui et le remercia avant de partir. Caitlyn et elle ne disait rien, elles étaient tendues. Il faisait de plus en plus sombre dehors, il ferait bientôt nuit. Le soleil était sur le point de se coucher et les filles montèrent dans la voiture d’Esmée. Sans un seul mot, elles partirent sur la route, en direction du parc. La tension, le stress. Tout était palpable. Esmée avait à présent peur que Dylan ne soit partit de là bas, et qu’elle perde de nouveau sa trace. Elle lança un coup d’œil à Caitlyn, puis replongea son attention sur la route. Une fois arrivées, elles descendirent et cherchèrent toutes les deux, tombant sur des couples d’amoureux en ballade, des mamies qui papotaient, et des parents qui demandaient à leurs enfants de bien vouloir les suivre pour rentrer à la maison. Mais pas de Dylan. Esmée s’arrêta alors, regarda Caitlyn et reprit sa respiration. Puis elles repartirent. C’est deux minutes plus tard qu’elles aperçurent l’Impala de Dylan. Esmée en était certaine. Elle le savait, Caitlyn aussi. Pourtant, la jeune femme s’arrêta, elle regarda Caitlyn, et décida de suivre son mode opératoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Clearwater
 
    I lost my soul Une Clearwater n'est rien sans sa soeur

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2232
Age : 30
Etudes ou Metiers : En 3ème année de droit
Originaire de : Seattle
Amour : Joker: il n'existe pas encore!
Age : 20 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Développement des réflexes / Non maîtrisé
Amis: Esmée et Dylan sont mes meilleurs amis. Jacob est comme mon meilleur ami. Tous les trois me sont indispensables
Ennemis: Celui qui me cherche me trouve!

MessageSujet: Re: Isolement [PV Esméa & Cait']   Lun 10 Mai - 14:50


I'll be there for you!

    Depuis quelques temps déjà, la vie de Caitlyn avait totalement changé. Rien n'était comme avant, et c'était comme si tout lui échappait. Elle avait du faire face à ce don, dont elle ne savait pas du tout maîtriser, sa sœur était réapparue dans sa vie de manière permanente. Et même si, elle l'aimait plus que tout, et qu'elle appréciait qu'il en soit ainsi, il fallait bien avouer que cela chamboulait un peu ses habitudes. Et enfin, Esmée, sa meilleure amie lui avait apprit le départ de son frère, son autre meilleur ami. Comment fallait-il gérer tout cela? Est ce que quelqu'un avait un guide sur lequel était inscrit '1001 manières de poursuivre sa vie et faire comme si rien n'était'? Non personne ne l'avait en sa possession, et même Caitlyn n'était pas certaine de le vouloir. Elle préférait agir comme elle le faisait d'habitude, aussi pleinement que ses amis la connaissaient. Même si elle commençait à se perdre dans tout cela. Mais ce n'était pas bien grave, elle se relèverait, et il fallait qu'elle soit là pour sa meilleure amie. Sa seconde sœur de cœur, qu'elle appréciait surement autant que sa propre sœur. Esmée avait besoin d'elle, tout comme Dylan avait besoin d'elles également. Le jour, où Esmée lui avait apprit ce départ, la jeune fille avait tenté en vain d'appeler son meilleur ami. Peut être qu'un message, ou non plusieurs messages, de la part d'une autre que sa propre sœur, l'aurait fait réagir. Caitlyn l'avait supplié de rejoindre Esmée, prétextant qu'une sœur n'avait pas à manquer de son frère, ni même l'ensemble de leur famille. Que si il ne le faisait pas pour lui, qu'il le fasse pour les autres. Mais elle n'était pas certaine qu'il les avait écouté. Le connaissant, il était à parier que non, et Caitlyn ne pouvait pas lui en vouloir. Elle le connaissait pour ce qui était de cette volonté de s'isoler, elle était pareille parfois, elle avait été pareille avec lui quand ils étaient encore en couple. Mais là c'était vraiment différent. Si il en était venu à partir, c'était que quelque chose de grave l'avait incité à le faire, mais quoi? Le jours suivant, alors qu'elle rejoignait Esmée à l'université, Caitlyn revêtait son masque. Celui qu'elle adoptait quand quelque chose l'inquiétait, un regard froid, une mine semblant réfléchir, et pourtant au fond d'elle, elle ne pouvait s'empêcher de vouloir épauler Esmée. Même si elle n'était pas du tout tactile, elle savait que sa meilleure amie l'était, et de ce fait, elle adoptait un comportement beaucoup plus clément. Elle se laissait enlacer à chaque fois, permettant ainsi à Esmée de lui faire prendre conscience qu'elle n'était pas seule, que Caitlyn était là, et qu'elle ne la laisserait pas, jamais. Elle essayait également de se montrer un peu plus ouverte pour ce qui était de parler. Les deux jeunes filles discutaient beaucoup de l'endroit où aurait pu être Dylan. Et elles entreprirent une première ronde. Une tournée de bars, non il n'était pas là, un endroit un peu plus calme de la ville, ce n'était également pas dans cet endroit qu'elles le trouvèrent, etc etc... Elles firent la tournée de plusieurs lieux, et il n'était dans aucun. A contrecœur, elles rentrèrent chez elles, non sans s'assurer au préalable que Esmée ne perdait pas espoir. Elles le trouveraient coûte que coûte, elles avaient besoin de lui. Jamais, elles ne pourraient le laisser, même si il pensait le contraire. En rentrant dans l'appartement cette nuit là, Caitlyn ne fut pas vraiment étonnée de constater que sa sœur était sortie. Et elle se décida à se coucher, sans rien dire à personne, préférant garder pour elle ses pensées. Elle n'eut d'ailleurs pas une nuit des plus calme, elle s'inquiétait, et repensait aux endroits qui leur avait échappé. Il était forcément en ville, il ne pouvait pas aller plus loin, il tenait bien trop à sa famille. Enfin, c'était ce qu'elle pensait, peut être en avait-il était autrement? Elle n'en savait rien, avec ce virus et tout ces changements, Caitlyn avait l'impression que plus rien n'était comme avant. Elle finit toutefois par s'endormir, et se réveilla trois heures plus tard pour retourner en cours. La fatigue ne se ressentait pas pour autant, ce qui était étrange. Ses pensées étaient encore trop embrouillées, pour penser à une éventuelle fatigue peut être? Elle faillit toutefois s'endormir lors d'un cours magistral. Et retrouva Esmée pour le troisième jour, toujours au même endroit. Le même rituel avait été fait, et pourtant, Caitlyn sentait que sa meilleure amie était de plus en plus perdue. Elle lui avait proposé de rester chez elle, si elle le souhaitait. Le temps de se détendre peut être? Mais Esmée avait refusé son invitation, préférant rester avec sa famille. Caitlyn comprenait ce fait, et n'ajouta rien, même si elle lui avait spécifié que si elle le désirait, sa porte était toujours grande ouverte pour elle. Les deux jeunes filles reprirent leur tournée, toujours en vain. Caitlyn se sentait de plus fatiguée, et il en était de même pour sa meilleure amie. Enfin arriva ce jour, et pour une fois, elles décidèrent d'aller directement dans un bar afin de pouvoir discuter des éventuels endroits qu'elles auraient laissés. Caitlyn admirait le courage et la détermination de sa meilleure amie, et ne souhaitait qu'une chose, que Dylan revienne. Elle ne voulait pas l'avouer à Esmée, mais elle avait également besoin de lui. Il avait toujours été là, et faisait partie intégrante de sa famille aussi, et du jour au lendemain on lui avait privé le seul capable de la faire se sentir mieux. Son foutu caractère ne lui ferait pas avouer ce qu'elle ressentait vraiment, mais au fond d'elle, Caitlyn aimait Dylan. Pas du même amour qu'autrefois mais elle se devait d'être là pour lui et l'aider. Ils formaient une bande assez inégalable à eux, où chacun avait sa place. Et dés qu'il en manquait un, c'était comme si un mur entier s'était effondré. Assise dans ce bar, Caitlyn restait muette le temps de réfléchir encore et encore à ce maudit endroit. Son attention ne fut même pas détournée, lorsqu'elle entendit une voix masculine. Peut être qu'elles n'avaient pas été suffisamment en dehors de la ville? Dans les bois? Elle n'en savait rien, et pour l'heure, cet idiot de première venait de la faire réagir avec sa remarque. Mais qu'est ce que c'est con un mec! (mdr) Elle préféra lever les yeux au ciel, avant de reprendre là ou elle en était. Mais c'était sans compter l'idiot du village, alias ex d'Esmée qui avait reprit son blabla. Il abordait le discours typique du garçon branleur, qui vient draguer, et qui prend peur après. Son tableau était peut être un peu trop marqué, mais elle n'avait pas envie de s'amuser, et Esmée non plus. Jusqu'à ce qu'il finisse par dire qu'il avait vu Dylan. A ce moment là, le regard de Caitlyn se porta enfin vers cet interlocuteur, et elle le dévisagea. Elle n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que Esmée semblait avoir eu un raté et c'était empressée de lui sauter dessus pour lui demander plus de détails. Caitlyn lui donnait raison, et elle l'aurait fait aussi, si Esmée ne l'avait pas fait en premier. Bref, c'est ainsi qu'elles purent apprendre qu'il était au lac. Mais bien sûr! Pourquoi est ce qu'elles n'y avaient pas pensé plus tôt? Peut être parce que Dylan ne va jamais au lac! Il faudra que Caitlyn lui demande pourquoi ce choix. Esmée ne lui laissa pas de répit, et la tira par le bras pour qu'elles partent à la rencontre de Dylan. Et en voyant la voiture d'Esmée, Caitlyn pensa que ce n'était pas une bonne idée. Elles étaient toutes les deux aussi excitées à l'idée de retrouver celui qui leur manquait temps, mais Caitlyn était peut être plus apte à conduire. Cependant à bien y réfléchir, si elle énonçait cette supposition à sa meilleure amie, elle était certaine qu'elle partirait de toute manière. La seule chose qu'elle avait à faire était de réfléchir à ce qu'elles pourraient faire une fois qu'elles le trouveraient. Si elles y allaient franc jeux, il allait fuir, et elles allaient perdre sa trace.

    « Hum... Je pense qu'il vaudrait mieux qu'on réfléchisse à ce qu'on va faire une fois qu'on l'aura trouvé. J'opte pour la tactique douce. Sinon, il va nous filer entre les doigts. »Elle marqua un temps d'arrêt et essaya de réfléchir à quelques probabilités. « Si il est en train de marcher, il va falloir qu'on s'accroche chacune à un bras, si il est assis, une peut passer devant pour lui parler alors que l'autre reste derrière au cas ou, non? »

    Elle croisa un instant le regard de sa meilleure amie, et se remit à réfléchir. Il faudrait agir en fonction du moment, ce n'était peut être pas une bonne chose de planifier avant. Une fois le moteur coupé, les jeunes filles, cherchèrent dans les diverses directions où pouvait se cacher Dylan. Cependant, elles ne le trouvèrent pas. Il y avait beaucoup trop de monde, à croire que c'était une réunion. Caitlyn n'aurait jamais pensé qu'un lac pouvait susciter autant de succès. A plusieurs reprise, le regard de Caitlyn se posa dans celui d'Esmée. Elles ne le trouvaient pas, comment elles allaient faire? Mais plusieurs minutes plus tard, elles purent reconnaître cette Impala qu'elles ne connaissaient que trop bien. Caitlyn sentit son cœur battre à la chamade dans sa poitrine, il était là, à quelques mètres. Elles l'avaient enfin retrouvé. Un sourire commençait même à naître sur ses lèvres, alors que la réalité la frappa de plein fouet. Comment faire pour ne pas qu'il parte? Il fallait trouver et vite, d'autant plus qu'il était en voiture et elles à pieds. Préférant stopper Esmée en la retenant par le bras, Caitlyn fixa la voiture avant de la regarder et lui soumettre son plan.

    « On reste sur la seconde option...tu montes devant, je vais derrière! »

    Elle attendit que Esmée acquiesce d'un signe de tête, et toutes les deux se dirigèrent vers la voiture. Il n'avait pas du les remarquer, sans doute trop occupé à regarder ailleurs. C'est ce qui leur permit de compter jusqu'à trois avant d'ouvrir les portières simultanément, et de s'installer en vitesse. Caitlyn en profita pour prendre ses aises sur la banquette arrière, et ne put s'empêcher de laisser échapper une remarque en fronçant le nez.

    « La vache, ça chlingue la dedans!

_________________

    I think I'm drowning
    Asphyxiated
    I wanna break this spell
    That you've created
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Dincht
[Admin] - My Soul Is On Fire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8338
Age : 29
Etudes ou Metiers : Etudes de Medecine, il travaille parfois dans un bar.
Originaire de : Long Island
Amour : in love with Kristen Mars.
Age : 21 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Pyrurgie...il crée le feu mais ne le manipule pas d'ailleurs il ne controle pas du tout son pouvoir alors gare à vos fesses...
Amis: Caitlyn Clearwater et Sam Winchester sont ses meilleurs amis
Ennemis: il y a bien des gens qu'il n'aime pas et il ne vaux mieux pas le chercher mais il ne considère personne en particulier comme son ennemi...pour l'instant

MessageSujet: Re: Isolement [PV Esméa & Cait']   Lun 10 Mai - 21:07

[j'aime trop vos postes !! ^^]


A ceux qui se demanderaient comment on peux prétendre aimer autant sa famille, ses amis et les quitter aussi facilement sans rien dire, sans donner de nouvelles et sans s'inquieter de savoir s'ils s'inquiètent, Dylan répondrait simplement...et comment pourrait-on prétendre aimer autant sa famille et ses amis et rester auprès d'eux en les mettant en danger chaques secondes que dieu fait ? Oui pour Dylan, sa famille, ses meilleurs amis et Kristen étaient sa vie et s'en aller du jour au lendemain sans rien dire sans répondre en voyant leur nom s'afficher sur l'écran de son téléphone et sans même écouter ou lire leurs messages de peur de ne pas résister et rentrer chez lui aussi vite pour les retrouver tous...tout ça était loin d'être une chose facile, c'était même bien plus difficile que ce qu'on peux imaginer. Il n'avait jamais passé plus de 24h sans voir sa soeur jumelle et jamais plus de quelques heures sans lui donner de ses nouvelles, il voyait également Caitlyn pratiquemment tout les jours tout comme Kristen. Il n'y avait pas un soir où il n'allait pas chassser les monstres sous le lit de Kingston, pas un jour où il ne chassait pas Erin de la salle de bain, il n'y avait jamais eu une seule fois dans sa vie où il n'avait pas su où se trouvait sa jumelle, comment elle allait et ce qu'elle faisait et depuis 4 jours il s'efforcer de se tenir éloigné de toutes ces personnes qu'il aimait plus que tout au monde. A chacun de leurs appel il mourrait d'envie de répondre ne serait-ce que pour entendre leurs voix mais il avait bien trop peur qu'ils réussissent à le faire changer d'avis et revenir...s'était déjà tellement difficile pour lui alors qu'il n'était finalement pas très loin...le plus loin qu'il puisse aller pour le moment car en effet s'il était assez tétu pour s'obliger à disparaitre de la vie de ses proches pour les mettre en sécurité, il n'était pas encore assez fort pour s'éloigner trop d'eux même s'il en mourrait d'envie. Il voulait partir loin, très loin aussi loin qu'il serait sur de ne jamais plus risquer de les mettre en danger mais l'idée d'une telle distance entre lui et les siens et notamment entre lui et Esméa, lui était trop douloureuse...Il avait déjà eu à vivre loin d'elle, il savait ce que d'être éloigné de sa jumelle pouvait être, il avait assez souffert à cette époque pour ne jamais l'oublier et encore ils avaient l'occasion de se voir chaques jours ce qui ne serait plus le cas à présent s'il allait jusqu'au bout de sa décision...il n'était pas encore près à affronter cela...et cela faisait 4 jours qu'il ne pensait qu'à ça, jour et nuit. Il s'était imaginé partir dans un pays étranger puis il s'était souvenu de la quarantaine qui était encore de rigueur sur 1/3 des Etats unis et qui réduisait donc son choix de destination...il ne savait pas où aller, n'avait envie d'aller nul part, s'imaginer aller partout sans jamais s'arrêter, sans jamais revenir en arrière...serait-il heureux ? Non c'est certain...réussirait-il à vivre ainsi ? Peut être pas...il en était même venu à se dire que peut être finirait-il par mettre fin à ses jours dans un excès de desespoir et de tristesse...Puis il avait fait une partie de nintendo DS. Et c'était comme ça depuis 4 jours...autant dire qu'il n'y avait pas grand chose à faire seul dans cette voiture au borde de ce fichu lac avec pour seul compagnie sa DS et son pack de bière...il n'avait pas même pas emmené la crotte avec lui...enfin je veux dire Boubou, son petit chien qu'il avait préférait laisser à Kingston pour qu'il le protège des monstres sous son lit...bref depuis 4 jours Dylan ne faisait que penser, jouer un peu à la DS et dormir bien mal installé sur son volant...pourquoi ne s'installait-il pas à l'arrière ? Parce qu'il n'avait jamais eu l'habitude d'aller à l'arrière de sa voiture...en tout cas jamais seul et il n'aimait pas s'y installer...c'était étrange mais c'était Dylan !
A cet instant, il était donc en train de s'assoupir, lachant dangereusement sa bière qui risquait de l'arroser très bientot, il commençait à quitter le monde des conscients et ses pensées se transformaient en rêves...il rêvait qu'il était au volant de sa voiture, fenêtres ouvertes, lunettes de soleil sur le nez, son tee shirt préféré sur le dos et sa musique favorite en fond sonore...Injection de Rise Against...Il rentrait chez lui..;comment il le savait ? Il ne savait pas mais il le savait (vous me suivez ? lol) il rentrait chez lui, il allait retrouver son double, son petit bout haut comme trois pommes, ses parents, son frère et sa petite soeur, il allait retrouver sa meilleure amie et sa chérie, il rentrait pour les voir tous ! Il se gara sur le trottoir en face de la maison Dincht et alors qu'il avait coupait le contact bizarrement la musique continua...il n'y préta pas attention et sortie de la voiture pour se diriger vers la maison dans laquelle il pénétra avant de s'exclamer "Je suis rentré !"...tous étaients là, il y avait Kalista occupée dans la cuisine alors qu'Erin lui faisait la conversation, Nolan était dans un fauteuil, son pc portable sur les jambes alors qu'Esméa était sur le canapé avec Kingston qui regardait les dessins animés en submergeant Caitlyn et esméa de questions en tout genre et Danny lisait son journal sur le fauteuil d'à coté...tous étaient là et pas un ne se retourna vers lui quand il fit son entrée. Il se figea un instant puis s'approcha légèrement du canapé avant de réitérer sa phrase...sans plus de succès ce qui commença à l'inquiéter. "Oh ! Je suis là ! Mais répondez moi au moins !" criait-il dans l'espoir d'un réponse, mais rien. Il s'approcha d'Esméa qu'il secoua de sa main qu'il posa sur son épaule, mais elle n'eu aucune réaction pas plus que Kristen ou Cait'. Il s'approcha de son père en prévenant que si c'était une blague ce n'était pas drole du tout c'est alors qu'il réalisa. Sur le journal que lisait son père, en premiere page et en gros titre "Un jeune homme de 21 ans met fin à ses jours", Il se figea de nouveau puis regarda son père...c'est seulement à ce moment là qu'il remarqua les larmes sur ses joues, ses yeux rouges et gonflés...il regarda de nouveeau Esméa, Kristen, Caitlyn, Nolan, sa mère et Erin...tous avaient les yeux remplis de larmes, les joues couvertes d'eau, tous pleuraient sa mort...il reposa son regard sur le journal...plus bas en plus petit "Dylan Dincht, jeune étudiant en médecine âgé de 21 ans a été retrouvé mort hier à Long Island. Disparut depuis plus d'une semaine le jeune homme a été retrouvé dans le lac de la ville où il avait toujours vécu, là où d'après l'autopsie, il est mort noyé".
Dylan se réveilla en sursaut, lachant sa bière avant de la rattraper in extremis pour ne pas en renverser partout. Son coeur battait à 500 à l'heure, il souffla longuement avant d'appuyer son crane contre l'appuie tête de son siege...horrible rêve...il haussa alors un sourcil avant de regarder tout autour de lui, la dernière fois qu'il avait fait un cauchemar, son pc portable y était resté...qu'est-ce qui avait prit feu cette fois ci ?...rien ? Il soupira de nouveau de soulagement cette fois avant de lever son bras pour observer les inscriptions sur son poignet...ENEK...toute sa vie...ils lui manquaient déjà tellement. Dylan soupira de nouveau, désespéré cette fois ci avant de laisser tomber sa tête, son front se posant sur le haut de son volant...il ferma les yeux, essayant de se vider la tête...quand un bruit de portière raisonna...je corrige, le bruit de ses portières ! Il avait toujours les yeux fermé et il les entendit parfaitement s'ouvrirent puis se fermer. Ce n'était pas une portière mais bien deux parfaitement distincte bien que parfaitement synchro. Il n'eut même pas le temps d'ouvrir les yeux qu'il entendit la voix de Cait' (j'ai encore un peu de mal si c'est écrit Bella quelques part je suis désolée lol) qui s'éleva pour...bah pour se plaindre ! Contre sa volonté et sans aucune autre réaction, un sourire se dessina sur son visage...cela faisait 4 jours qu'il rêvait d'entendre cette voix comme si la simple idée de ne plus jamais l'entendre lui avait donné l'impression de ne pas l'avoir entendu depuis des siècles. Sans bouger il soupira légèrement avant de se décider à prendre la parole.


Non mais elle est pas possible Mademoiselle Boudin ! Si t'es pas contente tu peux ressortir tout de suite j'te retiens pas et puis on peux savoir qui vous a invité ?


Sans relever sa tête de son volant il tourna simplement son visage vers le coté passager en ouvrant les yeux. Il posa alors son regard droit dans celui de sa soeur et il savait que quoi qu'il puisse vouloir lui faire passer comme message pour lui donner envie de partir, elle ne lirait dans ses yeux que ce qu'il ressentait vraiment et ce qu'il pensait réellement à ce moment, alors qu'il la regardait pour la premiere fois depuis 4 jours, alors qu'elle venait de s'introduire dans sa voiture, qu'elle avait l'air soulagée, en colère, en furie, surexcitée et un million d'autres choses, alors qu'il comprenait qu'elle l'avait cherché...et retrouvé...son regard quoi qu'il veuille y faire passer ne traduisait qu'une seule chose, un immense "tu m'as manqué !" plus sincère que tout les mots qu'il aurait pu dire...c'est pourquoi il resta silencieux attendant la fureur de sa soeur et de mademoiselle boudin...de toute façon il n'aurait jamais été aussi heureux de les entendre lui crier dessus alors il allait savourer ça...tout en sachant qu'il devrait ensuite les persuader de partir et de le laisser.

_________________
..
-----------------
І'м Α Сяαzγ Μαŋ Wıтħ Fıяε Іŋsıðε Ηıs Ħεαđ
-----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esmée Dincht

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1663
Age : 25
Etudes ou Metiers : Etudes : Social/Santé Boulot : Serveuse dans un salon de thé
Originaire de : Long Island
Amour : ... L'amour fait souffrir.
Age : 21 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Régénéréscence
Amis: Caitlyn ♥ / Kristen
Ennemis: Emmett D.

MessageSujet: Re: Isolement [PV Esméa & Cait']   Jeu 13 Mai - 3:54


  • Si on devait donner un mot aux sentiments qu’Esmée avait pu ressentir pendant l’absence de Dylan, ce serait « indescriptible ». Car même le déchirement ne pouvait exprimer cette peine : elle n’avait jamais eu à quitter Dylan de toute sa vie, et elle avait été confrontée à cette disparition pendant quatre jours interminables. Quatre jours long, quatre jours où elle avait luttée contre le laisser aller mais qu’elle n’avait pas pu entièrement braver ; il fallait bien admettre que toute la force mentale, tous les efforts du monde n’avaient pas suffit à la laisser intacte ; elle n’avait plus suivie les cours, n’y été allée que pour éviter de croiser sa famille qui était, tout comme elle, extrêmement tendue et inquiète, à tel point qu’ils en devenaient acariâtres, irritants et détestables. Esmée tentait tant bien que mal de conserver sa bonne humeur, mais ça ne marchait pas toujours. Bizarrement, la seule personne de sa famille avec qui elle était agréable sans chercher à l’être, c’était Kingston. Son indéniable peine se lisait dans ses yeux, et à chaque instant, Esmée se sentait un petit peu plus proche de lui. Elle voyait en lui Dylan lorsqu’il avait le même âge ; polisson mais si affectueux ; Esmée voulait le protéger de cette absence, car elle savait que ça le faisait souffrir, et elle détestait ce sentiment. Elle tentait de comprendre Dylan, et elle y parvenait, mais elle s’imposait elle-même l’incompréhension ; comment avait-il pu la laisser toute seule ? L’abandonner ? Car c’était bien ça ; tout ce qu’Esmée voulait, c’était être auprès des siens, et plus particulièrement de son frère jumeau, car bien plus qu’un jumeau il était une part d’elle-même ; la bonne part. Et elle le chérissait plus qu’elle ne se chérissait, et elle aimait le chérir. Parce que chaque seconde passée avec Dylan était un moment privilégié, un moment unique, que ce soit pour demander la télécommande ou lui annoncer une grande nouvelle, tout était un moment de bonheur, même les disputes. Car ils se comprenaient tous les deux, sans même se regarder. Ils n’avaient pas besoin de ça, dans chacun de leurs corps se trouvait un endroit confiné où ils ressentaient ce que l’autre ressentait, et cela suffisait à établir entre eux une connexion inexplicablement belle. Esmée savait ce qui l’avait poussé à faire ça ; son don, sa peur. Elle se demandait si elle aurait eu le courage de faire ce qu’il avait fait, quitter les siens, sans espoir de retour… Elle se demandait si elle aurait pu affronter ça sans changer d’avis, sans se retourner et sans courir vers les siens en implorant leurs pardons. Mais elle ne l’acceptait pas ; elle n’acceptait pas qu’il ne lui en est même pas parlé, qu’il l’est laissée s’inquiéter dans son coin… Elle pensait valoir plus que ça à ses yeux, elle serait partie avec lui, elle n’aurait pas hésité même si elle serait revenue voir sa famille et ses amis régulièrement. Et tant pis pour le danger, elle serait prête à mourir brûlée si c’était aux côtés de Dylan ; peu importe la mort qu’elle aurait, tant qu’elle mourrait avant lui. C’était ça le plus important, même si elle savait que lorsque ce serait le tour de Dylan, le sien arriverait immédiatement après ; ce ne serait pas forcément de l’ordre du suicide intentionnel, mais son corps lâcherait de lui-même, elle le savait. Il serait contaminé par sa peine étouffante. On dit « mourir de chagrin », Esmée aurait plutôt dit « mourir de solitude ». Parce que c’était ça le mot, sans Dylan elle était seule, et cela entrainait immédiatement son chagrin. Sa famille et ses amies, en particulier sa meilleure amie Caitlyn remplissait considérablement cette part de solitude, mais sans doute pas assez pour qu’elle continue à être pleinement heureuse comme elle l’était avec Dylan. Ce qui lui permettait donc de puiser un peu de force pendant que son frère l’avait délaissée, c’était sa meilleure amie. Toujours près d’elle, toujours là pour la soutenir, son sourire chaleureux, son regard sincèrement aimant, ses petites blagues qui faisaient mourir de rire Esmée, son indéniable mauvais caractère, tout ça faisait le charme de Caitlyn qui était indispensable au bien être d’Esmée. Sa meilleure amie avait toujours les mots pour la réconforter, lui permettre de voir l’avenir autrement, de la meilleure des façons. Esmée était vraiment fière que Caitlyn soit sa meilleure amie ; elle la considérait bien plus qu’elle ne se considérait elle-même, parce qu’elle savait que Caitlyn avait un côté profondément bon en elle. Peut-être plus bon que le sien, sans doute d’ailleurs. Cait’ avait du affronter des choses terribles, et Esmée la trouvait tellement forte, même si elle savait qu’au fond d’elle, elle souffrait quotidiennement. Vouloir du mal à sa meilleure amie revenait à signer une déclaration de guerre, et il était improbable que face à Esmée, fille ou garçon ne cède pas devant ses menaces. Car lorsqu’il s’agissait de protéger ses proches, Esmée pouvait devenir une vraie diablesse, une abominable fille prête à faire beaucoup de choses. Même si elle évitait d’en arriver à ce genre d’extrémités, elle savait que pour Cait’ elle serait capable de maintes choses, tout comme pour Dylan ou Kristen par exemple. Il y avait des gens comme ça, tellement exceptionnels, qu’elle se demandait comment elle pouvait les mériter. Et la situation dans laquelle elle se trouvait confirmait la bonté de Caitlyn ; toujours présente pour elle, sans cesse à ses côtés, elle la soutenait depuis quatre jours, quatre jours longs, trop longs. Et maintenant qu’Esmée savait où était son frère, elle redoutait de le voir de plus en plus. Elle voulait certes, s’assurer qu’il aille bien, que rien ne lui soit arrivé de mal, mais elle était effrayée à l’idée de sa réaction. Elle avait peur de se lâcher, de montrer ses faiblesses, elle détestait ça, même si elle savait que Dylan les connaissaient, tout comme Caitlyn. S’afficher, se dévoiler, voilà la représentation même de la faiblesse. Il fallait vraiment qu’elle aime de tout son cœur pour oser pleurer devant quelqu’un ; mais même si elle aimait la plupart des gens très fort, elle ne se le permettait pas. Esmée n’était plus une enfant elle devait affronter les épreuves au même titre que les autres, et se laisser aller aux larmes serait une autodestruction pure et simple. Etre à découvert, nue devant tout le monde. Voilà ce que ça signifiait. Et Esmée considérait ça plus de l’ordre de la honte qu’autre chose. Fini les conneries ; fini tout ça ! Esmée ne laisserait plus jamais Dylan faire ça ! Elle détestait le voir loin d’elle, le sentir inaccessible, savoir qu’elle ne l’avait pas à porter de vue. Bien entendu, elle ne restait pas tout le temps collée à ses basques, mais ils devaient se voir au moins une fois par jour et encore ! C’était trop peu ! Heureusement qu’ils vivaient toujours chez leurs parents, avec tous leurs adorables frères et sœurs. Mais sans Dylan la maison avait été vide, triste et bien différente de d’habitude. C’est comme cela qu’Esmée avait prit conscience, même si elle le savait déjà, que rien n’était possible dans une famille désunie. Que ce soit un membre en moins ou plusieurs, c’était la même chose. Tout portait atteinte au moral des troupes. C’était une situation invivable, et pour cela, Esmée devait retrouver Dylan. Elle n’avait pas été la seule à lancer des recherches, ses parents aussi. Et même Erin et Nolan l’avait aidée à le chercher deux soirs de suite. Et maintenant, près de l’Impala noire, tant de colère, de ressentiment mélangé à tant de chagrin et d’amour. « Amour »… Même l’amour ne peut décrire ce que ressent Esmée pour son frère jumeau… Ce n’est pas aimer, aimer, ce n’est rien. Non, c’est quelque chose de bien plus puissant, en dehors de tout désir charnel et tactile, de toute attirance physique et sexuelle. C’était le sentiment de fraternité, décuplé par un milliard. Esmée décida de suivre le plan d’attaque de Caitlyn. Toutes deux arrivèrent discrètement pour finalement s’introduire à la vitesse éclair dans la voiture en même temps. En faisant ça, Esmée avait une drôle de frayeur ; peur de revoir son frère autrement ; différent. Assise là, Esmée ne tourna pas le regard du pare-brise. Elle entendit Caitlyn, aurait pu la suivre dans son entreprise, mais elle ne le voulait pas. Elle le refusait. Non pas qu’elle trouve stupide de taquiner son frère sur son odeur corporelle, pas du tout ; mais comme le disait Alfred de Vigny, « Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse. » Hors, elle ne voulait pas parler. Elle voulait qu’il comprenne l’étendu de ce qu’elle ressentait, cette déception, cette joie et cette peur de le reperdre après l’avoir retrouvé, mais dans le silence car toute cette peine n’avait pas de mots assez forts pour la décrire. Là, à côté de lui, elle lui aurait bien mit une claque, elle lui aurait bien agrippé les épaules en lui hurlant qu’il n’avait été qu’un con, qu’il n’avait pas le droit de la laisser seule… Mais elle comprenait tout ce qu’il avait fait, elle aurait voulu faire la même chose que lui si elle avait été dans son cas, et pourtant, elle s’était sentie si seule, si éperdument seule bien qu’entourée de sa merveilleuse petite Caitlyn qui l’avait certes aidée, mais bel et bien guidée vers le bon chemin. Celui qui indiquait « ne pas se décourager, chercher encore et toujours. » Esmée avait refusée de se laisser battre par un don mal maitrisé, et refuserait constamment. Lui montrer qu’elle l’aimait, le suivre partout, ne jamais le lâcher, voilà l’important… Tant pis s’il ne voulait plus d’elle, tant pis si, un jour, elle ne représentait plus grand-chose pour lui. Elle avait confiance en eux. Dylan répliqua à Caitlyn qu’il les retenait pas, et demanda s’il pouvait savoir qui les avait invitées. C’est à ce moment là qu’elle tourna son visage vers lui, pour le fixer, planter son regard dans le sien. Il comprendrait de toute façon. Il avait déjà tout comprit, avant même de la voir. Esmée se sentait bien d’être accompagnée par Cait’, car seule, elle ne savait pas comment elle aurait réagit. Sans doute de façon très inattendue, mais la présence de Caitlyn la détendait quelque peu. Elle avait quelque chose d’apaisant, de doux. Se tournant vers elle, elle lui accorda un microscopique sourire. Une manière de la remercier, de lui dire qu’elle lui devait beaucoup. Puis elle se retourna de nouveau vers Dylan. Plus sombre, plus sérieuse. Plus tourmentée que jamais. Un ressentiment impressionnant, une peine immense, une peur indéfinissable. Ce qu’elle tentait de faire transparaitre à travers ses yeux, c’était un cri d’alerte. Ne m’abandonne plus jamais. Tu n’as pas le droit. Esmée se redressa, fronça les sourcils, soupira, baissa la tête, passa une main sur sa nuque. Puis elle recommença à le regarder, sérieuse. Bien plus qu’elle ne l’était d’habitude… Mais elle aussi voyait dans ses yeux. Elle y lisait comme dans un livre ouvert, des sentiments similaires aux siens. De la joie de retrouver des personnes que l’on aime, du soulagement de voir qu’elles vont « bien ». Mais surtout, surtout, un sentiment d’obstination. Elle savait pourquoi. Il voulait les faire partir ; Autant le dire, ça ne la toucherait pas. Elle vivrait ici jusqu’à ce qu’il la suive. Elle ne l’abandonnerait pas. Elle savait que Caitlyn non plus, à deux, elles parviendraient à lui faire attendre raison ; elles l’aimait trop pour ne pas l’aider à se sentir mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Clearwater
 
    I lost my soul Une Clearwater n'est rien sans sa soeur

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2232
Age : 30
Etudes ou Metiers : En 3ème année de droit
Originaire de : Seattle
Amour : Joker: il n'existe pas encore!
Age : 20 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Développement des réflexes / Non maîtrisé
Amis: Esmée et Dylan sont mes meilleurs amis. Jacob est comme mon meilleur ami. Tous les trois me sont indispensables
Ennemis: Celui qui me cherche me trouve!

MessageSujet: Re: Isolement [PV Esméa & Cait']   Ven 14 Mai - 16:34

    La première approche n'avait pas eu l'effet escompté pour Caitlyn. En réalité, en lançant cette boutade, qui avait pour but de faire réagir Dylan et Esmée, Caitlyn s'était attendue à ce que sa meilleure amie la suive, et qu'une mini dispute éclate, pour finalement se terminer en se confondant en excuse et que tout rentre dans l'ordre. Mais au lieu de cela, la tension était nettement palpable. La jeune fille savait que sa meilleur amie en voulait à son frère, tout comme elle savait que Dylan était gêné qu'elles soient là. Elle était dans une situation délicate, et se sentait légèrement de trop. Bien entendu, elle voulait être là pour son meilleur ami, celui qui comptait énormément pour elle, et qui ne cessait de lui donner du courage rien qu'avec un simple regard. Mais à l'instant présent, c'était plutôt une discussion fraternelle qui devait avoir lieu. Et Caitlyn, même si elle était très proche d'eux, savait pertinemment qu'il y avait des choses qu'elle ne pouvait entendre. C'était normal, après tout, toutes les relations fraternelles sont identiques, et elle le comprenait parfaitement. Cependant, elle avait peur. Et pour la première fois depuis bien longtemps, elle ne savait pas ce qu'elle devait faire. Dylan lui demandait de partir, même si il savait qu'elle ne le ferait pas, et Esmée venait de la regarder avec une expression qui en disait long. Tous les deux avaient envie qu'elle reste en réalité, elle l'avait compris. Et elle ne partirait pas. Jamais, elle ne le pourrait, pas quand ils avaient autant besoin d'elle, aussi bien l'un que l'autre. Elle l'avait senti dans la voix de son meilleur ami, et l'avait également vu dans le regard de sa meilleure amie. C'est pourquoi, après quelques secondes de silence, Caitlyn se mit à sourire avant de s'intéresser aux vitres arrières de la voiture. Bah oui, on aurait cru qu'il y avait un rat mort sous le siège auto tellement ça sentait la rose. Elle soupira alors avant de répondre à Dylan.

    « Bah c'est pas que je ne sois pas à l'aise, j'aime tes sièges arrières, c'est juste l'odeur. T'as tenté de faire grillé un rat avec le moteur de la voiture ou quoi? »

    Mademoiselle Boudin, c'était rare lorsqu'elle entendait qu'on l'appelle de cette manière. Mais cela avait le don de la faire sourire. Elle aurait pu s'en vexer d'ailleurs, mais pas quand ça venait de Dylan. Au contraire, c'était une marque d'affection venant de lui. Elle attendit patiemment encore, que Esmée reprenne la parole, mais apparemment, ils ne parlaient pas. Ni l'un ni l'autre ne daignait reprendre la parole. Ce qui recommença à effrayer Caitlyn. D'ordinaire, ils se criaient dessus et c'était tout, mais là, oil n'y avait rien. Ils se regardaient comme pour transmettre un message à l'autre rien que par le simple regard. C'est alors qu'elle baissa son regard afin de trouver quoi dire. Il fallait que quelqu'un parle, sinon il était certain que Dylan partirait. Elles étaient venues ici pour le récupérer. Et la seule manière d'y parvenir était d'agir comme elles l'avaient toujours faits avec lui. Si on lui criait dessus, il était à parier qu'il se renfermerait sur lui même et que sa fierté prendrait le dessus. La possibilité de s'attendrir sur son sort était à exclure d'office, aucune des deux n'étaient capable de ce genre de chose. Il n'y avait qu'une seule solution: faire comme si rien n'était, mais lancer des piques de temps à autre. Et c'est en pensant à cette éventuelle possibilité que le regard de la jeune fille se posa sur la bouteille de bière que tenait Dylan dans sa main. Haussant un sourcil, une idée lui vint en tête, et elle se remit à bouger pour cette fois s'avancer en parlant.

    « Et puis en plus, si tu crois qu'on a besoin d'une invitation pour s'inviter... » Sans crier gare, elle s'avança comme il le fallait et piqué la bouteille de bière des mains de Dylan avant de reprendre. « Voyons ça si c'est bon! »

    Elle entendit Dylan protester, mais c'était trop tard, elle venait de boire au goulot. Bah quoi? Autant se faire plaisir non de temps en temps. En plus, si personne ne parlait, c'était bien de boire, Caitlyn avait soif, entre la marche et l'inquiétude, il y avait de quoi se déshydrater comme il le fallait. Cependant et comme tout le monde s'y attendait (mdr bah oui sinon ça ne serait pas Caitlyn), la jeune fille trouva que quelque chose n'allait pas.

    « Dommage qu'elle ne soit pas fraiche. »

    Elle regarda la bouteille et la porta une nouvelle fois à sa bouche pour boire, avant de s'installer comme il le fallait entre les deux sièges. Elle regarda à tour de rôle et Esmée et Dylan, et voulait que ce silence cesse une fois pour toute. Elle commençait à s'énerver en réalité, mais elle n'avait pas envie de le montrer. C'est ainsi qu'elle termina par s'avancer un peu et s'amusa à sa manière.

    « Bon allez, Round 1, Mémé parle. Les coups sont interdits, et on ne crie pas trop fort. Règle de l'arbitre. »

    Elle se recula un peu, et les observa avec un grand sérieux. Elle ne pouvait rien faire de plus, si ce n'était les inciter à se parler.

_________________

    I think I'm drowning
    Asphyxiated
    I wanna break this spell
    That you've created
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Dincht
[Admin] - My Soul Is On Fire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8338
Age : 29
Etudes ou Metiers : Etudes de Medecine, il travaille parfois dans un bar.
Originaire de : Long Island
Amour : in love with Kristen Mars.
Age : 21 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Pyrurgie...il crée le feu mais ne le manipule pas d'ailleurs il ne controle pas du tout son pouvoir alors gare à vos fesses...
Amis: Caitlyn Clearwater et Sam Winchester sont ses meilleurs amis
Ennemis: il y a bien des gens qu'il n'aime pas et il ne vaux mieux pas le chercher mais il ne considère personne en particulier comme son ennemi...pour l'instant

MessageSujet: Re: Isolement [PV Esméa & Cait']   Mar 25 Mai - 18:54

Rare étaient les personnes qui connaissaient Dylan comme le fond de leurs poches, qui le comprenaient sans qu'il ne parle ou alors qu'il disait le contraire de ce qu'il pensait vraiment, ces personnes étaient au nombre de 3 et deux d'entre elles étaient présentent en ce moment même dans la voiture de Dylan...cela ne lui rendait pas la tache plus facile parce que lui aussi se connaissait bien et il savait pertinemment que quand il leur demandais de partir, sa voix, ses intonations et même un tout autre chose indetectable à l'ouïe mais que chacune d'entre elles pouvaient saisir, traduisait son envie de rester auprès d'elles et son besoin de les avoir à ses cotés...il voulait les protéger et pour ça s'éloigner d'elles, les convaincre de partir et aussi dur que cela serait il ne céderait pas même s'il avait besoin d'elles et qu'une infime partie de lui, l'égoïste, voulait se laisser convaincre de rentrer avec elle et de ne plus jamais les quitter aussi longtemps sans prendre de leurs nouvelles. Il savait qu'alors qu'il n'avait dit qu'une simple phrase, leur demandant de partir, elles avaient toutes les deux compris ce que l'égoïste en lui voulait...ce que le frère et le meilleur ami avait besoin...c'est pourquoi il ne fut pas surpris de ne pas les voir ouvrir de nouveau les portières pour descendre en fait c'est qu'elles le fassent qui l'aurait surpris et il savait pertinemment que cette simple demande ne suffirait pas à les convaincre de partir...ni l'une ni l'autre. Alors qu'il fixait toujours sa soeur, il entendit la réponse de Cait', ça non plus ne l'étonna pas, ça ressemblait bien à la jeune femme de lui répondre une chose pareil...seulement il ne répondit pas. Il regardait sa soeur, lisant toute sa détermination dans son regard, ça serait difficile de la convaincre de partir, il comprenait parfaitement ce qu'elle pouvait avoir en tête, lui non plus ne l'aurait pas laisser partir comme ça si les roles avaient été inversé, il aurait voulu l'aider, serait resté là pour elle à chaques secondes et ne l'aurait jamais laissé traversé ça toute seule...il savait que dans le cas présent elle pensait la même chose mais ne pouvait-elle pas comprendre que c'est pour elle et tous les gens qu'ils aimaient tous les deux qu'il faisait ça...bien sur qu'elle le comprenait mais ça ne changeait rien...Esméa pensait comme lui, et lui il aurait préféré mourir avec elle et même par sa faute à elle que de l'abandonner si les roles avaient été inversés...seulement dans le cas présent c'était lui qui risquait de la mettre en danger et si il lui arrivé quelques chose à elle, ça serait lui qui en serait coupable et rien que cette idée lui était invivable...c'était applicable également à Caitlyn...
Comment les convaincre de partir ? Il savait que chacun de ses arguments seraient mis à mal et réfutés par sa soeur et il y réfléchissait alors qu'il regardait celle ci...bien trop silencieuse...il attendait son gourou, il espérait qu'elle explose et lui hurle dessus tout ce qui lui passait par la tête, il n'aimait pas la voir comme ça...si silencieuse...lire tous les sentiments qui passaient à travers ses yeux, identiques aux siens...tout deux aussi obstinés l'un que l'autre...le silence lui semblait une éternité, il voulait qu'elle parle...lui ne savait pas par où commencer, que lui dire pour la convaincre de partir...il ne se rendit donc pas compte que Cait' s'était dangereusement rapprochée des sieges avant pour lui voler sa bière...avant de s'empresser de commenter tandis que Dylan posa son regard sur la jeune fille en ralant. Il ne fit pourtant aucun commentaire en réponse à sa meilleure amie...en réalité il mourrait d'envie de lui répondre quelques chose du style


*C'est normal c'est pas la bière j'ai pissé dedans* ou encore *désolé j'ai oublié ma glacière...non t'as cru qu'on faisait un pic nic ou quoi ????*

Mais le temps n'était pas à la chamaillerie...c'était sérieux, c'était grave et s'il commençait à entrer dans le jeu de Cait' il n'aurait plus aucune chance de les convaincre de partir...il ne rompit donc pas le silence attendant toujours d'entendre le son de la voix de sa soeur, visiblement tout comme Cait' qui déclara la combat ouvert ce qui fit soupirer Dylan qui leva les yeux au ciel...puis il reposa ses yeux sur sa soeur avec son air sérieux et inquiet...inquiet de ne pas réussir à combattre son envie de repartir avec elles et de craquer au premier mot que lui dirait sa soeur...il ne fallait pas qu'il cède, il ne devait pas cèder...elles devaient partir mais sans lui...pour leur bien à toutes les deux.

_________________
..
-----------------
І'м Α Сяαzγ Μαŋ Wıтħ Fıяε Іŋsıðε Ηıs Ħεαđ
-----------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Isolement [PV Esméa & Cait']   

Revenir en haut Aller en bas
 
Isolement [PV Esméa & Cait']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Esméralde de l'Epine
» Passation de pouvoir à Cait Shelter : vous allez souffrir héhéhé è_é
» Messe du 4 novembre 1652: sainte Esmée patronne des chasseurs
» Description de Cait Shelter
» « La solitude vivifie ; l'isolement tue. » [Cyric]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG - Long Island UC :: California Valley :: Espaces Naturels :: Le Lac-
Sauter vers: