RPG - Long Island UC


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le monde est petit [Pv Heaven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noah M. Tchekhov

avatar

Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 26
Etudes ou Metiers : Etudiant
Originaire de : Russie
Amour : nobody
Age : 19 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Don de copié les pouvoirs des autres/ Maitrise très peu
Amis: //
Ennemis: //

MessageSujet: Le monde est petit [Pv Heaven]   Dim 16 Mai - 1:31

    Assis sur une chaise, jambes croisées sur une table basse, cigarette entre les doigts de sa main gauche, l’autre pendant négligemment dans le sol, les yeux clos recouvert d’une parie de ray-ban noir, les oreilles occuper par un casque crachant un son en haut volume.
    Seuls les deux pieds de la chaise tenait sans grand difficulté en équilibre sur le sol, il ne penserait sans doute pas au risque que de tenir ainsi peut lui coûter seulement il n’est pas du genre pessimiste et a voir le drame partout, plutôt tranquille il ne penserait jamais à l’état que sera sa chaise dans quelques années. A cet instant il était plus occupé à bouger son pied au rythme de la musique, qui tournait depuis bien des heures et résonnait légèrement dans le reste de la pièce et cela depuis tôt dans la matinée, il avait fait le petit traintrain habituel, la sonnerie de son portable en guise de réveil, une douche, un petit déjeuner léger, il mangeait très peu le matin c’était la seule partie de la journée où il mangeait aussi léger et dont il pourrait oublier de le prendre puis voilà que depuis son déjeune Noah écoutait de la musique sur son Ipod, il n’avait pas encore finit de s’installer dans cette nouvelle demeure qu’il n’aurait jamais dû encore garder, ce n’était pas prévu qu’il soit ici pour un long moment cela devrait être occasionnel, qui maintenant c’est étaler sur de long mois, sans doute qu’il a passer plus de mois dans le coma qu’éveiller en se baladant dans les rues de cette ville qui attirait sa curiosité juvénile.
    Mais, le voilà installé confortablement sans la gène de personne sur sa pauvre chaise en bois qui n’allait pas tarder à céder dû au poids qu’elle avait connu dans sa triste vie de chaise en bois mais pris d’instinct lorsque la chaise allé céder Noah décroisa ses longue jambes et ce remit en position qu’une personne normal devrait avoir a table. Ébouriffant sa chevelure qui était déjà bien décoiffé, il ne fit que lui rajouter des épis sans aucune importance, Noah s’étira de tous son long, son estomac avait cri famine et n’ayant aucune envie de manger de la nourriture en boite comme un vulgaire chat, il décida alors de faire un tours à un restaurant, avec l’argent qui lui restait il ne pourrait sans doute pas ce payer un repas de roi. Il était en pleine crise de comment est là vie sans argent, il n’a sans doute pas eu l’habitude d’être si limiter.
    De sa mine de gamin refourguer il préféra alors de se faire la nourriture lui même mais pour ça il devrait sans doute remplie le frigo qui était remplie de vide.

    C’était dans ses situation là, lorsqu’il avait cette mine si désespéré et anéanti que tout le monde avait envie de l’aider, il fallait croire qu’il savait y faire pour faire céder une personne à son charme mais sans doute que cela ne marchait pas sur son frigo, qui ne voulait pas se remplir par magie de bonne nourriture rien qu’en le regardant. La seule solution resta alors de fermer la porte violemment du frigo qui tangue légèrement sous la violence qu’avait eu recours le jeune homme.
    Depuis un long moment, il avait cette migraine affreuse et ses paroles qui venait en lui ne sachant pas d’où cela vient et provient, et cela le surpasse plus qu’autres chose enfin de conte même s’il n’a pas tout à fait compris ce qui lui arrivé et comme contrôler cette « chose » ce qu’il savait c’est qu’il pouvait faire guise de caméléon face à une personne contaminée comme lui-même s’il l’impression que cela marchait une fois sur deux lui laissa comprendre qu’il était limiter dans ses copies en tout cas il n’aurait plus à faire à un froid polaire dans sa chambre, sans doute qu’il avait fait la rencontre d’un contaminé qui avait le don de maîtriser la glace ou quelques chose de ce genre, ce pouvoir était partie pour laisser place à une migraine constante depuis cette rencontre avec cette petite rousse.
    Il a très vite su ce qui lui arrivait et puis soudainement il se sentit bien proche de la belle connaissant toute ses pensées, la moindre choses et elle devait avoir fait la même chose sur lui, il n’a rien à cacher désormais et peut être alors dans sa personnalité naturelle, quel plus grand bonheur de ne pas faire l’adolescent débile alors qu’il n y’ juste son visage qui est jeune, son état d’esprit est bien plus vieux.

    Fermant la porte de son appartement, Noah descendait les escalier du bâtiment, veste en cuirs sur le dos, slime bleu clair retenu par une ceinture et t-shirt blanc, il n’avait pas fait de grandes études sur la mode et s’habillait simplement avec ce qu’il avait, vans comme chaussure il c’était acheter cette belle paire ici à Long-Island car en Russie c’était bien rare de se promener avec de si belle chaussure car le temps le permettait peu.
    Saluant la demoiselle à la caisse, il était allé à une quelconque supérette du coin pour remplir son pauvre frigo, prenant quelques articles et regardait négligemment les étiquettes, il était très précis sur ce qu’il mangeait. Non pas qu’il avait du mal avec la langue qui n’était pas la sienne mais parfois il cernait pas tout lorsque il si fatigué qu’il l’était désormais, faisant quelques mélange de sa langue et d’anglais à cet instant l’étiquette lui paru trouble et il ne comprenait sans doute pas un mot, c’est-à-dire que cet alphabet était bien différent du sien, et il avait encore du mal. Il parlait et comprenait parfaitement l’anglais mais l’écrire et le lire lui était parfois un peu complexe.
    Prenant son air de garçon juvénile et perdu, il se tourna désolé vers la personne dont il sentait la présence et quelques mots lui tiraillait la tête.


    - « Excusez-vous vous pourriez m’éclaircir sur… »


    Il s’arrêta alors dans son élan de sa phrase remarquant qui était en face d’elle, son ait de gamin perdu se volatilisa soudainement laissant place à ce petite tête de petit prétentieux garçon avec son air d’incontestable plaisantin arrogant.

    - « Heaven, Tiens tiens, comme on se retrouve. Qu’est ce que tu fais ici ? Tu m’espionnais ou qui sait ce que tu faisais avec.. »


    Faisant un geste montrant sa tempe, il lui afficha un large sourire et reposa l’article sur l’étagère où il avait prit, il n’avait sans doute pas besoin d’une aide et surtout pas de la part de cette jeune femme, qu’il connaissait que trop bien: Heaven E. Thompson, sans doute s’il n’avait pas eu le pouvoir qu’il avait il n’aurait jamais su la particularité de cette jeune femme.


    - « Belle journée n'est-ce pas ? Que je suis malpolie, je ne t'ai pas saluer. Comment tu te sens ? Tu me semble énervée ou crispée? je me trompe?»




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven E. Thompson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 24
Etudes ou Metiers : Serveuse dans un bar
Originaire de : l'Utah
Amour : Célibataire
Age : 19 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Télépathe, Heaven peut lire les pensées des gens. Elle arrive à gérer le bruit et à ne se concentrer que sur l'essentiel. n peut donc dire qu'elle maîtrise son don. En revanche, dès qu'elle touche quelqu'un, des milliers d'images défilent dans sa tête à lui donner la migraine et elle perd le contrôle.
Amis: Très peu, ils se comptent sur les doigts d'une main
Ennemis: Enormément mais personne ne doublera mon ennemie n°1

MessageSujet: Re: Le monde est petit [Pv Heaven]   Sam 22 Mai - 12:21


    Dans la vie, on doit parfois faire des croix sur des choses qui nous tiennent à cœur. C’est comme ça. Et Heaven le sait. Depuis qu’elle est enfant, elle a compris que l’on ne pouvait pas avoir tout ce que l’on voulait. Mais maintenant qu’elle avait son don, elle devait avouer qu’elle avait pas mal de choses pour elle. Néanmoins ce dernier apportait aussi ses inconvénients. Elle ne pouvait toucher personne. Mais alors quand elle disait personne, c’était vraiment personne. Dès qu’on la touchait, elle était envahie par un flot de pensées incontrôlable qui l’étouffait. Cette sensation était des plus désagréable, elle ressentait ce chaos dans son esprit, les voix étaient trop fortes et il en fallait peu pour qu’elle panique.

    Ainsi son don l’avait obligé à faire une croix sur une chose qu’elle aimait comme tout homme. Le plaisir charnel, le luxe. Il faut dire que si elle était en proie à une crise de panique à chaque fois qu’on la frôlait, ce n’était pas vraiment une bonne idée de s’abandonner dans les bras d’un homme. Heaven n’en vivait pas plus mal, de toute façon, elle n’avait pas le temps pour la frivolité, elle devait bosser pour pouvoir vivre, payer, le loyer trop cher selon elle du petit appart (du taudis plutôt) dans lequel elle vivait. Malheureusement dans le métier qu’elle faisait, il y avait trop de propositions douteuses et de mains baladeuses qu’elle devait sans arrêt éviter.

    Heaven travaillait dans un bar pour alcoolique en toujours où la porte devait être plus grande que la normale pour laisser passer les poids lourds qui venaient ensuite s’écrouler sur une chaise de bois miteuse. L’odeur qui régnait dans la pièce principale sentait la transpiration, l’alcool, le tabac froid et donnait sans arrêt à la jeune femme l’envie de vomir. La pénombre en plus envahissait les lieux ne laissait pas une vision claire. Le seul moyen qu’avait Heaven d’éviter les mains graisseuses était justement de lire dans les pensées pour pouvoir prévoir chaque geste.

    En revanche, ce soir, Heaven avait eu le droit à la désagréable surprise de trouver son patron à moitié nu dans sa « loge » (disons une pièce minuscule où elle pouvait enfiler sa tenue de serveuse) car il voulait coucher avec elle. Le spectacle plus qu’écœurant (poil et bourrelets à deux heures du matin était quelque chose dont la contaminée ce serait bien passée) lui donna la nausée. Avec toutes les peines du monde, Heaven réussit à repousser l’homme sans le toucher et écopa du droit de tout ranger dans le bar. Le travail, si elle devait le faire seule, représentait le si peu d’heures de sommeil qu’elle avait d’habitude. En effet la nuit, elle n’arrivait pas totalement à contrôler le flux de penser et elle était souvent envahie par les cauchemars de ses voisins.

    Ne pouvant rien dire sans se faire virer, Heaven passa quatre heures et demie à ranger les tables, à faire la vaisselle, à faire lustrer les verres couvert de calcaire, à faire un peu la bouteille et comble du comble à ranger toutes les boissons alcoolisées par ordre alphabétique. C’est donc particulièrement crevée et de mauvaise humeur qu’Heaven rentra chez elle. Il était sept heures quand elle s’écroula sur son lit. Elle resta prostrée un long moment à écouter les pensées environnantes. Ca avait le don de la calmer. Elle finit par s’endormir dans un sommeil profond et agité par des mauvais rêves qui n’étaient pas les siens.

    Quand elle se réveilla quelques heures plus tard, elle était en sueur et venait de réveiller que « son nounours » allait se faire manger par un requin. Elle se leva doucement en traînant les pieds et en pestant contre les gosses qui faisaient des rêves stupides. Le requin n’aurait pas mangé la peluche mais la gamine tout simplement. Elle se dirigea dans sa cuisine si l’on pouvait appeler cela une cuisine tellement elle était petite. Elle ouvrit le réfrigérateur et regarda ce qui restait dedans… Rien, il n’y avait plus quelques yaourt qui devaient être périmés. Elle vérifia la date et cela confirma effectivement que les laitages étaient bons pour la poubelle. La jeune femme soupira, des courses s’imposaient.

    Elle retourna dans sa chambre et fouilla dans son sac. 42 dollars et vingt cent. Ni plus ni moins, c’est tout ce qu’elle avait pour ce soir. Soit, elle posa les billets en vrac sur le lit et se déshabilla, elle se dépêcha d’aller prendre une douche rapide dans sa salle d’eau. Elle s’habilla ensuite rapidement d’un jean bleu délavé d’un sweatshirt noir un peu plus grand que sa taille à elle. Elle passe des conver’s rouges. Elle récupéra les billets et les fourra dans ses poches.

    Heaven sortit de son misérable appartement puis de l’immeuble aussi délabré. Le supermarché était à peu près à moins d’une demi-heure de chez elle à pieds. Elle se mit en route tout en écoutant distraitement les pensées des passants qui pensaient à des choses superficielles. Comment faire pour que sa femme ne remarque pas qu’il la trompe pas avec sa secrétaire ? Devait-il évoquer ce point dans sa dissertation de français ? Fallait-il s’acheter ce nouveau haut ou plutôt cette jupe ? Elle avait envie d’un croissant mais ce n’était pas bon pour ce régime. La jeune femme fut presque sûre de croiser deux trois contaminés mais en quoi cela importait-il ? Certains mutants avaient tendance à croire qu’il fallait se réunir en groupe vu qu’ils étaient différents. C’était le moyen de provoquer une guerre. Ce raisonnement était stupide. Elle allait la provoquer sa guerre mais seule, elle voulait le pouvoir !

    Ces sur ses pensées réjouissantes qu’elle arriva au supermarché. Elle prit un panier et commença à parcourir les rayons. Vivant seule, venant tout juste de sortir de l’adolescence, Heaven n’était pas du genre à acheter des aliments pour faire des repas équilibrés. Donc légumes, viandes et poissons, c’était très peu pour elle. La jeune femme favorisait les aliments qui se conservaient longtemps et qui se mangeaient rapidement. Plats préparés, gâteaux et compagnie, rien de très équilibrés. Mais qui s’en inquiétait ? Pas Heaven en tout cas. Alors qu’elle regardait le rayon des aliments salés, on l’interpella. Elle se retourna pour faire face à Noah Tche… quelque chose. Elle ne se rappelait pas de son nom. Son regard se durcit. Néanmoins, le jeune homme ne semblait pas l’avoir reconnu vu la tête (ridicule soi disant passant) qu’il affichait.


    - « Excusez-vous vous pourriez m’éclaircir sur… »

    Heaven releva le « excusez-vous » avec un sourcil sarcastique. Excusez-vous ? Ba voyons, il devrait penser à prendre des cours d’américain parce que le langage, ce n’était pas encore ça. La rousse finit par remarquer qu’il l’avait reconnue. Ses esprits étaient envahies par des pensées farfelues qu’elle ne comprenait pas toutes car elles n’étaient pas dans sa langue. Encore cette histoire, il voulait la toucher pour qu’il apprenne à maîtriser son don. Où avait-il vu qu’elle était enseignante ?

    - « Heaven, tiens tiens, comme on se retrouve. Qu’est ce que tu fais ici ? Tu m’espionnais ou qui sait ce que tu faisais avec.. »

    L’espionner ? Ba oui, elle passait sa vie à ça.

    - « Belle journée n'est-ce pas ? Que je suis malpoli, je ne t'ai pas saluée. Comment tu te sens ? Tu me sembles énervée ou crispée? Je me trompe ?»

    Pour une fois qu’il avait raison… Rien qu’à cette pensée, Heaven ressentit l’envie de lui mettre une baffe. Elle se reprit et répondit d’une voix froide :

    « - Ne te donne pas la peine de me saluer ! Tu peux très bien tracer ton chemin, je m’en remettrais. Maintenant, si tu permets, je vais continuer de faire mes courses. Chose qui a l’air de sembler abstraite pour ton esprit mais je n’y peux rien si les coutumes de ton pays sont différentes des nôtres… Tu permets que je passe ? En fait non, je passe, pousse-toi, tu me gênes »

    Heaven lui fit un geste pour qu’il s’écarte tout en continuant de le toiser du regard.


[Sorry de ne pas avoir posté avant. j'ai eu des petits imprévus, bref, pas possible de la faire avant aujourd'hui ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah M. Tchekhov

avatar

Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 26
Etudes ou Metiers : Etudiant
Originaire de : Russie
Amour : nobody
Age : 19 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Don de copié les pouvoirs des autres/ Maitrise très peu
Amis: //
Ennemis: //

MessageSujet: Re: Le monde est petit [Pv Heaven]   Dim 23 Mai - 21:33

    Noah aussi jeune qu'il le soit avait bien eu la chance de savoir parler une langue que la sienne, sinon il n'aurait jamais pus faire ce qu'il a fait, réalité absurde mais l'anglais plutôt que l'américain lui avait sauvé la mise. Il pouvait faire ses sourires d'enjôleur et ce visage juvénile lui rendait cette impression de personne cultivée, jeune et sachant parlé deux langues à la perfection, même si quelques fois l'anglais lui posait quelques petits problèmes. Léger accent russe même parfois bien accentuer montre d'où il vient et il ne pourrait jamais mentir sur sa ville natale, où il veut retourner plus que tout. Mais, il ne semble pas encore près d'y aller, il a toujours cette impression que s'il y retourne, il perdra quelques choses et aura l'impression d'oublier un évènement très important qui pourrait lui changer la vie.
    Il en avait déjà assez, avec cet étrange phénomène qu'il avait en lui, il n'avait jamais rien demandé, il aurait tant voulu replonger dans ses draps chauds et voir la neige tombée et couvrir le perron. Voilà, qu'il a tout rater, tout un si prestigieux danseur se retrouver dans une petite troupe sans aucun nom.
    Au début ce n'était que l'espace de quelques semaines et voilà désormais qu'il en fait sa vie, s'il va en Russie il ne pourra rien y faire, tout lui est passé sous le nez et c'est qui l'horripile le plus, lui fait bouillonner le sang à tel poings qu'il a et envie de tout casser, de tout exploser rien qu'à la pensée. Encore une chance qu'il n'a pas fait encore face à un tel contaminés car cela serait bel et bien Noah, qui pourrait bien faire des catastrophes avec sa maitrise de son don qui est bien basse.

    IL n'a jamais rien demandé, de son air arrogant il n'aurait jamais voulu être confronté à un tel problème même si désormais ses idées sont bien sombres, il a toujours trouvés qu'avoir quelques choses de différent, lui enlèverait cette chose qu'il déteste en l'être-humain. Trop jeune pour le confirmer, il ne fait que suivre ses pulsions, il est mature mais pas à dans cette explication: s'il pourait être capable d'enlever des vies. La seule chose sûr c'est qu'il peut être la pire des vermines, la plus jeune mais une des plus blessante et méchante. Sous ses airs d'adorable garçon juvénile se cache un terrible personnage.

    Alors, ce n'allait pas être cette petite jeune femme rousse qui allait l'impressionner et le faire rentrer dans sa tanière une certitude, ses aires de filles froides et hautaine ne l'impressionnait pas mais le faisait plutôt sourire et l'obstinait à lui parler et à la faire craquer. Plongeant son regard azure dans le sien, il ne cilla pas un instant, que des pensées russes lui traversait son esprit il savait très bien à qu"il avait à faire. Sourire réflexe sur son jeune visage, voilà qu'enfin sa journée pouvait prendre une tournure intéressante. Il pouffa à ce qu'elle venait de rire et pris un air un plus arrogant et hautin pour lui sourire de plus belle.

    - « Le rayon est bien assez grand pour que tu puisses passer. Je suis dans l'incapacité de tracé mon chemin puisque tu es devant »

    Tout deux se regardaient dans le blanc des yeux, sourire amusé sur ses lèvres il en oublia sa conserve dont il n'avait toujours pas compris l'écriteau, ce problème était loin derrière lui. Il n'allait surement pas bouger, et si elle bougeait il allait se mettre devant elle et ainsi de suite.

    Ils pouvaient rester très longtemps de la sorte, Noah était du genre patient surtout pour ce genre de petit combat, sans doute qu'il n'était pas ainsi avec tout le monde car quand une vielle s'interposa dans le duel, et n'arrivait pas à attendrie son article puisque Heaven était devant, il eu le réflexe de la prendre par le poignet et de la tirer vers lui. Une action dont la rousse ne s'attendait pas mais tout les deux ressentit de nouveau cette douleur. Noah afficha une grimace, apporte une de ses mains sur son front pour ce le frotter; il lâcha un « me*de » en russe. Voyant que la rousse était dans le même état que lui, il eu un petit sourire encore cette sensation et bizarrement il entendait des milliers de voies dans tête.


    - « c'est quoi ça? »

    Il resta perturbé sur les pensées de la vielle dame et regarda Heaven d'un air malicieux.


    - « Je vois, plus personne n'a d'intimé avec toi, je me trompe? »

    Il réussis à se concentrer une petite minute pour n’avoir aucune pensées qui ne lui appartenait pas mais impossible, cela devant complexe et un mal de tête l’envahie.

    - « Ne me regarde pas comme ça, j’avais égaré cette information à ton sujet pendant une minute. Tu aurais du me contourner cela ne serait jamais arrivé. Purement de te faute Heaven. »

    Il fronça ses sourcilles pour apporté ses doigts à ses tempes et les masser.

    - « Comment tu fais pour supporter tous ce bruit, merde si j’aurais su je ne t’aurais pas toucher, j’ai préféré bien plus notre première rencontre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven E. Thompson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 24
Etudes ou Metiers : Serveuse dans un bar
Originaire de : l'Utah
Amour : Célibataire
Age : 19 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Télépathe, Heaven peut lire les pensées des gens. Elle arrive à gérer le bruit et à ne se concentrer que sur l'essentiel. n peut donc dire qu'elle maîtrise son don. En revanche, dès qu'elle touche quelqu'un, des milliers d'images défilent dans sa tête à lui donner la migraine et elle perd le contrôle.
Amis: Très peu, ils se comptent sur les doigts d'une main
Ennemis: Enormément mais personne ne doublera mon ennemie n°1

MessageSujet: Re: Le monde est petit [Pv Heaven]   Mer 26 Mai - 18:52


    Depuis qu’elle pouvait lire dans les pensées des hommes en général, Heaven Thompson se posait une question existentielle. Comment cela se pouvait-il que certaines personnes soient aussi stupides ? Oui, stupide et avec un grand S s’il vous plait. Qu’elle le veuille ou non, la rousse entendait parfois des absurdités qui lui donnait une envie de passer par la fenêtre ou de balancer la personne par la fenêtre mais cela étant impossible à cause de son petit inconvénient, elle se contentait de s’énerver intérieurement. Après tout, pourquoi est-ce que cela aurait dû être elle qui devait passer par la fenêtre pour la stupidité d’un autre hein ? Elle n’était pas suicidaire et chose surprenante, elle tenait à la vie bien que celle-ci soit merdique, désagréable et au final, peu utile puisqu’ils mourraient tous sans avoir eu une vie particulièrement joyeuse.

    Mais bon la question existentielle ne concernait pas le pourquoi de la vie mais le pourquoi de la stupidité des hommes, plus particulièrement la stupidité d’un homme. Celui qui se trouvait en face d’elle. Elle avait nommé Noah… Noah tout court… Bref, nom de famille ou pas, elle avait cet abruti qui lui bloquait le chemin se trouvant pile en face d’elle et l’empêchant de passant pour qu’elle aille dans un rayon où il ne serait pas. Ce n’est pas qu’elle ne voulait pas continuer de se battre verbalement avec lui, au contraire, cela lui plaisait bien. Non, ce qui la dérangeait, c’est qu’il connaissait son don et qu’il voulait en profiter pour apprendre à maîtriser le sien. En effet, Noah semblait avoir le pouvoir de copier les dons des autres contaminés. Mais il ne savait pas le contrôler ni même comment faire pour le déclencher d’après ce qu’avait compris Heaven. Mais comble pour elle, il arrivait à faire marcher son don avec elle. Il suffisait qu’il la touche pour qu’ils partagent leurs pensées. Chose normale puisque dès qu’elle touchait quelqu’un, elle était envahie par les pensées des autres mais Noah lui pouvait entendre les siennes. Ce qui ne lui plaisait pas du tout. Sans oublier son petit inconvénient, le fait de toucher quelqu’un la rendait terriblement malade. Elle ne contrôlait pas le flot de pensées et elle se noyait sous toutes ses paroles, souvenirs et compagnie. C’était comme si on lui enfonçait la tête sous l’eau. Son souffle se coupait, sa poitrine se serrait douloureusement, le mal de tête qui l’envahissait était tout simplement atroce et elle n’était pas loin de l’évanouissement.

    Mais ça Noah ne semblait pas le comprendre et voulait absolument la toucher pour apprendre à contrôler son don. Cependant, le jeune homme rêvait, il était hors de question pour elle qu’elle fasse le cobaye. Et puis si elle acceptait un jour de le faire, il faudrait que la personne compte énormément à ses yeux et Noah n’avait même pas une place dans ses pensées à part quand il se tenait en face d’elle. Et qu’il ne voulait pas la laisser passer. De plus, il s’était mis à penser en russe, langue incompréhensible pour la rousse aux r roulés et aux sonorités assez dures. Elle n’y comprenait strictement rien et si elle esquivait le moindre mouvement, elle ne pouvait pas savoir s’il profiterait de ce moment pour la toucher, l’attraper, se coller carrément à elle. Rien qu’à cette pensée, la rousse frissonna. Depuis qu’elle avait été contaminée, elle n’avait fait que frôler les personnes et déjà, dans cette situation, la sensation était horrible. Alors s’il la prenait dans ses bras pour avoir plus de contact. Heaven s’imaginait bien tomber dans le coma sous la douleur du flot de pensées.


    - « Le rayon est bien assez grand pour que tu puisses passer. Je suis dans l'incapacité de tracer mon chemin puisque tu es devant »

    * Ben voyons, pensa la jeune femme. Ca t’arrange bien…*

    La rousse sentit la colère monter en elle face à cette mauvaise fois. Elle n’était pas réputée pour sa patience et ne souhaitait qu’une chose, qu’il la laisse passer sans tenter le moindre mouvement pour la toucher. Elle ne supporterait pas un contact. C’était sa plus grande phobie qu’on la touche. Chaque jour quand elle sortait, elle rasait les murs, marchait carrément au milieu de la rue voir des voitures pour être sûre que personne ne la frôle. Elle portait aussi le plus de vêtements pour empêcher que le contact s’intensifie. Et toujours ses fichues pensées en russe qui ne lui permettait pas de savoir ce qu’il prévoyait pour elle.

    Enfin, la rousse vit sa chance tourner. Une vieille dame s’approcha d’eux et se mit entre leurs deux corps, l’éloignant de Noah, lui permettant de faire un retrait stratégique. Il suffisait juste qu’elle évite le corps de la femme âgée, ne tenant pas à partager ses pensées, ce qu’elle « entendait » lui suffisait amplement. Ses histoires de pruneaux et problèmes d’intestins ne l’intéressaient pas du tout et l’écœuraient au plus haut point. Ce à quoi, elle s’attendait pas, c’est que Noah s’énerve aussi brutalement et lui attrape brutalement le poignet pour la tirer vers lui et ainsi l’empêcher de faire une la retraite qu’elle voulait mais aussi pour terminer leur conversation.

    Sauf que cet abruti avait zappé son don à première vue, rien qu’à voir l’instantanéité de son geste, c’était d’une évidence qu’il ne l’avait prévu. Et il n’avait pas prévu qu’un lien s’établirait entre eux. Très vite Heaven sentit sa respiration se bloquer dans sa poitrine et des nausées l’envahirent. Elle entendait du russe dans toute sa tête, son corps entier était envahi par du russe. Elle sentit un mal de tête arrivait et tout dévastait. La douleur lui fit porter sa main libre à sa tête, enfouissant ses doigts dans ses longs cheveux roux. Elle avait trop mal, la douleur l’insupportait. La jeune femme ne pensa même pas à dégager sa main tant elle avait mal.

    Elle sentit Noah parcourir ses pensées sans pouvoir contrôler selon son avis (bien qu’elle n’était pas en état de penser). Elle n’en pouvait plus, elle voulait que tout s’arrête. Comme une réponse à ses prières muettes, Noah relâchait son poignet. Il ne l’avait tenu qu’une dizaine de secondes mais cela avait suffit à la mettre dans cet état. Alors qu’elle reprenait doucement le contrôle de ses pensées, elle sentit une rage froide l’envahir. Était-il complètement inconscient ? Elle lui avait expliqué l’effet de son pouvoir quand il avait voulu recommencer. N’avait-il pas vu l’épisode où elle tuait sa grand-mère par accident parce qu’elle l’avait touché ? Pourtant elle était sûre qu’il savait. La sensation était horrible, insupportable.


    - « C'est quoi ça? »

    La rousse ne répondit pas, il semblait aller mieux qu’elle, il avait de la chance parce qu’il devrait commencer à courir.

    - « Je vois, plus personne n'a d'intimé avec toi, je me trompe? »

    Comme si elle avait le choix… Au moins, Heaven comprit qu’il n’avait entendu que les pensées autour d’elle et pas les siennes. Il avait copié cette partie de son don et il n’avait pas eu accès à ses pensées. C’est pour cela qu’il allait mieux qu’elle.

    - « Ne me regarde pas comme ça, j’avais égaré cette information à ton sujet pendant une minute. Tu aurais du me contourner cela ne serait jamais arrivé. Purement de te faute Heaven. »

    Egaré ? Sa faute ? La rousse allait l’étriper dès qu’elle irait mieux. Elle allait l’attacher et le découper en petits morceaux sans anesthésie et le donner à bouffer à des chiens. Des chihuahuas, c’est hargneux ces bêtes là !

    - « Comment tu fais pour supporter tous ce bruit, merde si j’aurais su je ne t’aurais pas toucher, j’ai préféré bien plus notre première rencontre. »

    La rousse grinça des dons. Ca c’est parce que lors de sa première rencontre, c’était ses pensées qu’il avait lu, pas ceux des personnes environnants. Elle réussit à reprendre son souffle et à chasser tout le russe qui lui restait en tête pour lui répondre.

    « - Débrouille-toi comme un grand ? Parce qu’après tout, c’est toi qui veut me toucher depuis le début alors maintenant tu t’en sors tout seul, je ne vais pas commencer à t’expliquer comment contrôler mon don. »

    Elle fit une pause puis se redressa de toute sa hauteur, re-toisant le jeune homme.

    « - Mais si tu me retouches encore une fois, je te jure que je te fais ressentir tous les mauvais côtés de mon don et crois-moi il y en a, tu risques de le regretter toute ta vie… Ne. Me. Touche. Plus., siffla la rousse. Compris ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le monde est petit [Pv Heaven]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde est petit [Pv Heaven]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit monde d'Angélique
» Le monde est petit
» Le monde est petit... Indrani. [Closed]
» "Le monde est petit, très cher !" [PV Hakuryuu]
» Le monde est petit, tout est lié... [Relations d'Aris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG - Long Island UC :: California Valley :: La zone commerciale :: Le Supermarché-
Sauter vers: