RPG - Long Island UC


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Et si on réglait les comptes? [PV: Catherina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caitlyn Clearwater
 
    I lost my soul Une Clearwater n'est rien sans sa soeur

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2232
Age : 30
Etudes ou Metiers : En 3ème année de droit
Originaire de : Seattle
Amour : Joker: il n'existe pas encore!
Age : 20 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Développement des réflexes / Non maîtrisé
Amis: Esmée et Dylan sont mes meilleurs amis. Jacob est comme mon meilleur ami. Tous les trois me sont indispensables
Ennemis: Celui qui me cherche me trouve!

MessageSujet: Et si on réglait les comptes? [PV: Catherina]   Dim 6 Juin - 15:03


I hope it's not too late to apologize

    Un certain laps de temps s'était passé depuis cette soirée. Un temps auquel, Caitlyn et Catherina s'étaient évitées. Ou du moins, les deux sœurs avaient volontairement mis de côté toute cette histoire. Il fallait bien avouer que c'était tout de même une soirée assez riches en émotions. Même la plus jeune des deux sœurs était incapable d'expliquer ce qu'il s'était passé. Tout ce qu'elle avait su, était que sa grande sœur était rentrée dans la journée, dans un état déplorable. Caitlyn n'était même pas sûre si elle devait mettre cet état en comparaison avec son comportement de la veille, ou si au contraire, elle devait mettre cela sur le dos de l'alcool? Rien n'avait été abordé, si ce n'était la santé de chacune. Et ça en était tout. Caitlyn boudait, essayant de remettre en ordre tout ce qu'il s'était passé la veille, et se remettant également en question, alors que Catherina agissait de la manière dont elle avait l'habitude dans ces cas là. Elle l'évitait. Même si au fond d'elles, les deux sœurs savaient que tôt ou tard les moindres reproches allaient ressortir, et peut être même des excuses. En parlant de cette dernière chose, ce ne fut que le lendemain de la sortie et dans la soirée que Caitlyn prit conscience qu'elle en devait à sa sœur. Seulement, elle ne savait pas comment le lui dire. Agir de manière affective et surtout en se rabaissant n'était une chose qu'elle ne connaissait que très peu, parce qu'elle avait toujours voulu éviter ce fait. D'autant plus qu'elle se doutait que Catherina finirait par se moquer. C'était à prévoir, comme c'était également à prévoir, que cinq minutes plus tard, Caitlyn agirait comme elle l'avait toujours fait, en râlant. Car oui, si Caitlyn ne râle pas ou ne boude pas pendant une journée, c'est qu'elle est malade. Bref quoi qu'il en soit, la jeune fille en était venue à se convaincre seule. Catherina avait fait des efforts pour elle dans la journée, alors que elle... Caitlyn était un cas désespéré. Elle n'avait pas été assez forte pour supporter cette soirée. Ou du moins, si elle l'avait été, jusqu'à ce qu'il se passe cette chose. Chose qu'elle n'arrivait pas à comprendre et qui l'insupportait, sa sœur avait agit de manière trop exagéré, selon elle. Elle n'avait pas besoin de mettre KO ce type. Un simple merci de la part de Caitlyn aurait pu tout arrangeait également, mais elle n'avait pas pu... Elle n'arrivait pas à comprendre tout ce qu'il s'était passé, et cette incompréhension l'énervait, comme d'habitude. Voilà ce qui expliquait son comportement. Mais quoi qu'il puisse penser à présent, Catherina lui en voulait, et elle l'avait déçu. Elle le voyait dés qu'elles parvenaient à croiser leurs regards l'une et l'autre. Et cette image ne lui plaisait pas, et lui faisait de la peine. Oui parfois Caitlyn éprouvait de la peine, surtout lorsqu'il s'agissait de sa sœur. Elle avait beau être forte et fière tout comme Clearwater qui se respecte, elle avait aussi de nombreuses faiblesses, et l'opinion de sa grande sœur était la plus importante d'entre elles. C'est pourquoi, elle ne cessait de chercher encore et encore un moyen de discuter, mais elle n'en trouvait pas. Que c'était compliqué lorsque tout vous échappe. Mais elle trouverait bien un moyen. Et elle pensait même l'avoir déjà trouvé. Enfin elle n'en n'était pas certaine. Pour l'heure elle devait aller en cours. Et ce fut au cours de cette journée qu'elle passa un moment avec Jacob (j'essaye de faire une suite logique avec mes autres rp mdr). Ce dernier avait réussi à lui redonner un peu de courage, et avait une fois de plus montrer son amitié envers la jeune fille. Elle avait pu lui avouer son don, et il n'avait pas prit peur. Caitlyn avait vraiment de la chance de pouvoir compter Jacob dans ses amis, elle avait besoin de lui. Ce fut donc le cœur un peu plus léger qu'elle rentra à la maison et qu'elle s'était laissée convaincre que ce soir serait une bonne occasion pour discuter avec sa grande sœur. Après tout, tout s'était bien passé avec Jacob, pourquoi est ce que cela ne continuerait pas?

     « Salut »

    Avait-elle lancé timidement alors qu'elle déposait son sac de cours contre un mur et qu'elle rejoignait Catherina dans le salon. Elle lui afficha également un léger sourire en coin avant que son regard ne termine vers le sol. De toute façon il faudrait bien que cela cesse un jour non? Et en étant un peu plus 'humaine' Cailtyn parviendrait à ses fins?

     « ça te dit qu'on regarde un DVD toutes les deux? »

    Oui bon d'accord là ce n'était pas du Caitlyn du tout, mais au moins Catherina pouvait constater qu'elle faisait un effort. Déjà, elle lui proposait de passer du temps avec elle, Catherina pouvait bien voir que Caitlyn voulait arranger la situation non? La jeune fille ne laissa pas le temps à sa grande sœur de répondre que déjà elle se dirigeait vers le meuble en question. Caitlyn resterait Caitlyn, elle faisait un effort, il ne fallait pas la chercher trop non plus. Elle chercha alors un film qu'appréciait sa sœur, mais petite de taille, elle dut se résoudre à se mettre sur la pointe des pieds. Grave erreur... Puisque son t shirt se releva et laissa entrevoir un morceau de son tatouage que Catherina ne connaissait pas. D'ailleurs cette dernière ne tarda pas à hurler ce qui effraya Caitlyn qui se poussa à la vitesse de l'éclair.

     « Quoi Aaaaaaaaah? Ça va pas de crier comme ça? Mais t'es pas bien ma pauvre sœur! »

    Cependant Catherina ne sembla pas avoir prêté attention aux remarques de sa petite sœur puisqu'elle se dirigeait en vitesse vers elle. Caitlyn la regarda avec surprise et appréhension, jusqu'à ce qu'elle remarque ou se portait son regard. C'est ainsi qu'elle ne put se retenir de lever les yeux au ciel en soupirant.

     « Et merde... »

    Elle savait qu'elle n'échapperait pas aux foudres de sa sœur, et ce fait l'énervait déjà...

_________________

    I think I'm drowning
    Asphyxiated
    I wanna break this spell
    That you've created
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherina Clearwater
    || Call me Catwoman || Les Clearwater sont les meilleures!!

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1933
Age : 28
Etudes ou Metiers : Glandeuse^^ (elle vole pour vivre)
Originaire de : Seattle
Amour : Celui que me donpteras n'est pas née...
Age : 23 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Developpement de l'instinct d'un félin (accroissement de la vitesse, des reflexes et de l'agilité - Developpement des sens et de la force) Maître à 50% (les cotés extraordinaire sa vas, mais les cotés sentiments étranger sa vas moins bien...)
Amis: Ellie [Ma meilleure amie] Peter [Un excellent ami depuis toujours] Luka [Une sorte de nouvelle amie sur qui je ne sais pas grand chose...]
Ennemis: Tous les chasseurs...

MessageSujet: Re: Et si on réglait les comptes? [PV: Catherina]   Mer 9 Juin - 12:48

    Lorsque j'avais ouvert les yeux le matin, le simple souvenir de la nuit passé m'avait donné irrémédiablement envie de les refermé sur le champs!! Sans parler du mal de tête horrible qui me torturait le cerveau, mais sa j'avoue que je l'avais un peu chercher, en revenche je n'avais pas vraiment réussis mon coup puisque le but de l'opération avait été de se saouler jusqu'a oublier toute la soirée, mais au final je me souvenais de tout!! La manière dont j'avais été contente lorsque j'étais entré dans le pub avec ma soeur, la manière dont j'avais été ennervé lorsque j'avais vue Jacob s'incruster et ma soeur lui tendre les bras, la manière dont j'avais été triste quand elle avait soudain décréter qu'elle ne voulait plus passé la soirée avec moi et qu'elle avait demander à son soit disant ami de la racompgnée... Tou sa était bel et bien rester dans ma mémoire, et je craignais que sa n'en sorte pas avant un long moment. Quoi qu'il en soit, je me souvenais aussi de la suite de l'histoire, comment j'avais décider de noyer le tout dans l'alcool devant le regard à la fois exaspéré et amuser de Zack qui savait parfaitement qu'il ne pourrait m'empêcher de boire. Comment je n'avais plus été en état de rentrer chez moi avec ma voiture et que Zack s'était proposé de me ramener et comment je l'avais tout de suite convaincue de ma ramener plutôt chez lui. Au début il avait hésiter et prétexter qu'il ne voulait pas profiter de moi dans un état pareille, mais au final, il savait très bien et surtout je savais, que jamais il ne profitait de moi... j'avais même l'impression que c'était moi qui profitais de lui sur le coup!! Bref il avait alors céder et le reste de la nuit... et bien disont que je ne pouvais pas l'oublier et que je ne voulais pas l'oublier. Mais en revenche, le réveil fut beaucoup plus dure et brutale. Zack dormais encore lorsque je m'étais réveillé avec un super mal de tête... je n'avais pas envie de bouger, pas envie de rentrer chez moi et d'affronter le regard plein de reproche et de haine de ma soeur, seulement il fallait que je bouge, Zack était gentil, mais il n'allait pas m'héberger non plus... vue mon caractère, je suis presque sur qu'il finirait par me détester si nous devions vivre sous le même toit, il n'y a qu'a voire ma soeur pour sa... elle me détestais depuis que je vivais avec elle à LI!! Je m'étais donc lever en silence et m'étais rhabillé avant de laisser un mot à Zack et de sortir sur a pointe des pieds pour ne pas le réveillé.

    Bien sur, lorsque j'étais rentré à l'appartement, ma soeur n'y était pas, elle devait surement déjà être en cours, ce qui n'était pas plus mal et me laisser le temps de voire venir. La journée... j'avais tout fait pour qu'elle soit longue, en fait je m'étais ennuyer à mort puisque je n'avais rien fait de ma journée, mais au final elle était tout de même passé trop vite et sur les coups de dix huit heure ma soeur rentra à la maison. Cette fois je n'allais pas échapper à sa colère, je le sentais venir. Mais contre toute attente, elle se pointa dans le salon en me saluant mine de rien. J'avais presque l'impression en la regardant qu'elle avait totalement oublier la soirée de la veille, pourtant elle était loin d'avoir but autant que moi... mais il est vrai qu'elle était aussi loin de tenir l'alcool autant que moi, c'est sa le problème quand on ne sort pas assez!! Je la regardais alors avec des yeux rond avant de me reprendre et de la saluer à mon tour :

    "Euh... Salut..."

    C'était étrange, je m'étais préparer pour la tempête du siècle et au lieu de sa je n'avais qu'une vague brise d'été... à croire que ma soeur avait fait une thérapie pour controler sa colère et sa dans la nuit et la journée, au moins c'était éfficace!! Cependant je me disais déjà que je n'étais pas au bout et que tout sa cachait quelque chose de louche... sa allait mal tourné et je le sentais... Elle me proposa alors de regarder un DVD et je décidais d'entrer dans son jeu et de faire comme si de rien n'était avant de répondre :

    "Pourquoi pas... mais pas un film à l'eau de rose, par pitié, je suis assez mal comme sa aujourd'hui!!"

    Vue mon état de fatigue, mêlé à mon état d'hébriété qui n'avait pas beaucoup diminuer depuis la veille, il valait mieux pas tenter le coup d'un film ou rien ne se passe!! Je vis alors Cait' se dirriger vers le meuble qui contenais les films, ceux ci étaient en hauteur, ce que je n'avais jamais compris puisqu'en général sa se place en bas ce genre de chose... mais bon c'était ma soeur qui avait fait la déco, j'étais arrivé plus tard!! Je la vis alors se mettre sur la pointe des pieds pour tenter d'attraper le DVD, je l'aurais bien aider seulement je n'étais pas beaucoup plus grande donc cela ne servirait surement à rien. Je la regardais alors avec une pointe d'amusement jusqu'a ce que mon regard fut attiré par un truc noire dans le bas de son dos... un tatouage. De là ou j'étais, je ne voyais pas vraiment ce qu'il représentais, mais c'était sans compter sur les aptitude du félin qui était en moi. Je me concentrais alors et ma vue augmenta jusqu'a ce que je puisse distingué les moindres détails du tatouage. Et alors ce que j'attendais de a part de ma soeur depuis la veille... ce fut moi qui le ressentis. La rage me pris et je me mis à hurler tout en me levant du canapé d'un pas décidé et me dirigeant vers ma soeur. Celle ci avait sursauter et s'était retourner vers moi me demandant ce qu'il se passait, mais je ne l'écoutais plus, je n'avais plus qu'une chose en tête, cet horrible tatouage représentant une sorte de coeur avec le prénom de Dylan dedans!! Je l'attrapais alors part le pantalon de manière à ce qu'elle arrête de bouger et soulevait son tee shirt pour lui montrer quel était mon problème exactement. Elle compris tout de suite et lacha un "et merde..." Ohh oui, sa elle était dans la merde!!

    "Je peux savoir ce que c'est que cette horreur?? Par pitié dis moi que c'est un décalcomanie et que sa part au lavage, parceque si ce n'est pas le cas, tu peux appeller la police pour signaler un double meurtre!! Je vais d'abord te tuer et ensuite j'irais tuer cet abrutit de Dylan qui fait marquer ma soeur au fer comme si elle lui appartenait!!"

    C'était rare que je sois en colère, mais là je l'étais vraiment et vue mon état, peu de chose pouvait me calmer. Ma soeur en colère c'était une chose courante et on s'y habituait, mais moi c'était tellement rare que c'était encore pire!! Je me reculais alors pour lui faire face avant de lui dire :

    "Non mais je rêve, et dire que tu m'as taper une crise hier soir parceque je buvais un verre offert par un inconnue... mais toi n'hésite pas à te faire marquer par un type comme si tu étais sa propriété!! C'est pathétique!!"

    J'hurlais presque et j'avais envie de cogner et cassé. J'envoyais donc un coup de pied dans la table basse en verre qui tomba et se brisa net en deux! J'étais trop ennervé pour me contenter de simples vaisselles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/
Caitlyn Clearwater
 
    I lost my soul Une Clearwater n'est rien sans sa soeur

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2232
Age : 30
Etudes ou Metiers : En 3ème année de droit
Originaire de : Seattle
Amour : Joker: il n'existe pas encore!
Age : 20 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Développement des réflexes / Non maîtrisé
Amis: Esmée et Dylan sont mes meilleurs amis. Jacob est comme mon meilleur ami. Tous les trois me sont indispensables
Ennemis: Celui qui me cherche me trouve!

MessageSujet: Re: Et si on réglait les comptes? [PV: Catherina]   Jeu 10 Juin - 13:38

    Caitlyn était la Clearwater qui s'énervait de manière assez facile, mais également impulsive. En revanche pour Catherina, la colère et l'énervement étaient des choses qui étaient plus tardives à arriver. C'était ce qui les différenciaient autant. L'une impulsive, l'autre un peu plus calme. Même si ici, le calme n'était pas le terme le plus adéquat. Quoi qu'il en soit, lorsque la grande sœur commençait à s'énerver, cela ne présageait rien de bon. Et cela entraînait des disputes ou voir pire, des bouderies beaucoup plus grosses que ce qu'elles connaissaient habituellement. Caitlyn n'avait jamais parlé de ce tatouage à sa sœur, ni à qui que ce soit d'autre à part Esmée d'ailleurs. La raison en tait simple, si un jour Catherina le voyait, elle était certaine qu'elle l'obligerait à le faire enlever, quoi qu'en soit la souffrance qui en résulterait. Et la jeune fille ne voulait en rien faire effacer une part importante de sa vie. Car sa relation avec Dylan faisait partie des évènements les plus marquants et les plus tournants de sa vie. C'était grâce à lui qu'elle avait pu aimer, et c'était par cette relation qu'elle pouvait aujourd'hui le compter parmi ses meilleurs amis. Le geste en lui même avait été puéril et inconscient sur le moment, mais Caitlyn ne regrettait rien. Et elle n'avait aps envie de se justifier sur ce fait devant sa propre sœur. De toute façon, elle ne le comprendrait pas. C'était vu d'avance...

    La situation avait été telle que Catherina était à présent face à Caitlyn, les yeux inondés de rage et d'incompréhension. Wow, c'est qu'elle parviendrait presque à lui faire peur de cette manière là. Et comme elle s'y était attendu depuis à présent deux minutes, la tempête arriva et se déferla sur elle telle la foudre de Zeus vengeresse sur de pauvres humains. Le ton qu'employa sa grande sœur fit baisser les yeux un instant à Caitlyn. Elle était en train de la juger, alors qu'elle n'avait rien fait de mal. Mais elle les releva bien vite. A quoi bon la critiquer de cette manière et la menacer de mort alors qu'elle n'était pas mieux. Non mais c'était le monde à l'envers maintenant ou quoi? La colère s'éprit de Caitlyn. Elle aussi en avait gros sur le cœur depuis la veille, et elle n'allait pas se laisser marcher sur les pieds de cette façon. Que ce soit sa sœur ou non.


     « Non mais t'exagères pas un peu là! C'est mon corps pas le tien, j'en fais ce que j'en veux. Et je ne savais pas qu'il fallait que je demande la permission à ma chère sœur avant de faire quelque chose » Elle la fixa de la même manière que Catherina était en train de le faire, et reprit son souffle avant de reprendre « Et ne mets aps Dylan la dedans, je n'ai pas eu besoin de lui pour me faire ça. Je l'ai fais de mon plein grès »

    Ou pas... Le passage du fait qu'elle était ivre en ayant fait faire ce tatouage était peut être à éviter. Du moins pour l'instant. Si elle lui avait ça maintenant, Catherina allait la pendre par les pieds et la frapper à la manière dont on le fait sur les piñata. Mais l'impulsivité de Caitlyn n'était pas du tout maîtriser, peut être que cela finirait par sortir tout seule. D'ailleurs la comparaison avec ce qu'il s'était passé la veille était en train de l'énerver. Il n'y avait pas d'éléments de comparaison sur ces faits là. Et Caitlyn ne voyait pas ou elle voulait en venir. Est ce qu'elle sous entendait qu'elle était une traînée? Jamais elle n'aurait cru sa sœur capable de la traiter de la sorte, et cette fois ci ça en était trop.

     « Parce que c'est la même chose pour toi? Parce que accepter le verre d'un type que tu ne connais PAS c'est pareil que se faire tatouer une chose qui te tient à cœur pour quelqu'un avec qui tu vis quelque chose?  Mais arrête Cat', ça n'a rien à voir ce que tu me fais là! »

    Caitlyn commençait à trembler des nerfs, alors que sa sœur était en train d'exploser également de son côté. Et le fait de voir sa soeur briser cette table basse en mille morceaux ne put en rien calmer la jeune fille. Cette dernière s'indigna, et finit par s'écrier de toute ses forces (mdr attention).

     « Ah bah oui casse voyons. Tu n'as que ça à faire! Je te préviens tu en repayes une! »Elle se retourna vers le meuble de la télévision et pour sa part ce furent les dvd qui volèrent partout. Elle s'éatait écorchée en faisant ce geste mais la rage qu'elle éprouvait ne lui fit pas ressentir. « On continue? Je balance autre chose? »Elle repartit vers le milieu du salon et prit un vase qu'elle brisa également. « C'est bizarre ça m'énerve encore plus! »

    Caitlyn en avait assez. Elle était énervée, se sentait complètement dépassée par tous les évènements et ne comprenait pas sa sœur. Et le trop plein de toutes ces émotions lui fit rouvrir la bouche.

     « Mais c'est quoi ton problème? Tu reviens, tu me hurles dessus, ou tu me fais le coup de rentrer à pas d'heures. Tu me fais venir avec toi quelque part et tu te donnes en spectacle devant tout le monde. J'y comprends plus rien. C'est quoi ce bordel? »

    Des larmes étaient en train de monter dans ses yeux, mais elles étaient du à l'énervement et non à la tristesse. Caitlyn ne comprenait vraiment plus tout ce qu'il se passait. Elle avait l'impression d'avoir une autre personne que sa sœur en face d'elle. Elle ne lui donnait aucune explication, se moquait, et se permettait de la juger, alors qu'elle avait juste besoin de réponses. Elle aimait sa grande sœur, mais quand elle agissait comme cela, Caitlyn avait juste l'impression d'être son pantin, ou quelque chose dans le genre. Et elles n'étaient que toutes les deux, elles étaient leur propre famille. Chose que Catherina ne percevait surement pas.

     « Tu te permets de me juger sur un fait, alors que je te donne des réponses que toi tu ne me donnes pas. Je ne suis plus un bébé Catherina. Arrête de me traiter comme tel! »

_________________

    I think I'm drowning
    Asphyxiated
    I wanna break this spell
    That you've created


Dernière édition par Caitlyn Clearwater le Jeu 1 Juil - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherina Clearwater
    || Call me Catwoman || Les Clearwater sont les meilleures!!

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1933
Age : 28
Etudes ou Metiers : Glandeuse^^ (elle vole pour vivre)
Originaire de : Seattle
Amour : Celui que me donpteras n'est pas née...
Age : 23 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Developpement de l'instinct d'un félin (accroissement de la vitesse, des reflexes et de l'agilité - Developpement des sens et de la force) Maître à 50% (les cotés extraordinaire sa vas, mais les cotés sentiments étranger sa vas moins bien...)
Amis: Ellie [Ma meilleure amie] Peter [Un excellent ami depuis toujours] Luka [Une sorte de nouvelle amie sur qui je ne sais pas grand chose...]
Ennemis: Tous les chasseurs...

MessageSujet: Re: Et si on réglait les comptes? [PV: Catherina]   Ven 11 Juin - 17:35

    Je voyais déjà les gros titres des journeaux du lendemain... "Une jeune femme tue sa soeur et le meilleur ami de sa soeur pour un tatouage!!" Sa pouvait bien faire rire les gens autant qu'il voulait, mais s'ils rigolaient c'est qu'ils n'avaient pas une soeur assez stupide pour se laisser marquer comme du bétail par un type... Et le pire dans toute cette histoire c'est que je sentais très bien qu'elle était mal à l'aise par rapport à sa, mais au lieu de le dire directement, ce qui m'aurait surement calmé à cet instant... non elle persistait à essayé d'avoir le dernier mot et de se trouver des excuses!! OK je veux bien que je ne sois pas la soeur idéal, je m'amuse beaucoup, je sort beaucoup et je joue avec beaucoup de type, mais jamais de ma vie je me laisserais marquer comme sa par un d'entre eux!! Et d'ailleurs je ne comprennais même pas ce qui avait put passé par la tête de ma soeur qui était pourtant la plus résonable et la plus terre à terre de nous deux... mince c'était sensé être moi l'irresponsable de service pas elle, et pourtant même moi je n'aurais jamais été jusque là. Faut croire que j'étais une fois de plus responsable de toute cette histoire, si seulement je ne l'avais pas laisser partir dans cette ville toute seule, si seulement je l'avais garder avec moi... et si et si... sa servait à rien que je me dise ce genre de chose, si j'avais fais sa elle m'aurait surement encore plus détesté... ou pas, justement peut être que nous serions plus proche aujourd'hui, du moins assez pour qu'elle me parle de ce qui ne tournais pas rond chez elle, parcequ'agir de la sorte, ce n'est pas elle et sa n'a jamais été elle. C'est comme sa depuis que j'étais arrivé à LI, elle avait changer et je n'arrivais plus à la cerné, à tel point que la moindre remarque la mettais hors d'elle... elle devait vraiment me haïr ennormément pour en arrivé là!! J'en arrivais à me demander ce que j'avais bien put faire à dieu pour mériter tout sa... c'était beaucoup trop en ce moment et j'allais finir par craquer!!

    La mort de nos parents, le départ de ma soeur, cette foutue contamination, la mort de Jake, et maintenant ma soeur qui m'échappais un peu plus chaque jour, comme si nous n'étions plus sur la même longueur d'onde, comme si tout ce que nous avions vécue ensemble auparavant n'était que des souvenirs parmis tant d'autres... Je ne voulais pas être une partie des souvenir de Cait', je voulais être sa soeur, que tout soit comme avant, c'était pour sa que j'étais venue à LI, parcequ'avec ce qui c'était passé à Seattle, j'avais besoins d'elle, mais j'avais été trop fière pour lui dire et au final j'avais l'impression de ne plus compter à tel point que je ne pouvais même pas avoir une simple discution, une journée, ou une soirée avec elle sans que sa tourne au drame!! J'étais triste depuis longtemps, en fait depuis la mort de Jake, et j'avais tout refouler, jamais je n'avais fait le deuil, me persuadant que le seul moyen d'y parvenir serait de tuer son assassin, mais je me rendais compte que c'était peut être justement mon attitude vis à vis de cette histoire qui rendait ma soeur comme sa, peut être qu'enfin de compte, en plus de refouler ma tristesse, j'avais refouler avec tout mes autres sentiment, de manière à n'être plus qu'une coquille vide qui se fiche de tout... Mais je n'étais pas faite pour pleurer, je n'étais pas faite pour être triste, pourtant tout ce que j'avais encaissé jusque là ressortis d'un coup en même temps que ma rage, lorsque j'avais vue cette horrible chose sur la peau de ma soeur. J'avais des larmes qui s'échappais de mes yeux, mais surtout j'avais l'impression de perdre pied, de perdre tout controle, j'avais l'impression qu'a cet instant je serais capable de sauter sur ma soeur et de la frapper sans ménagement!! Encore ce foutue don, je ne maitrisais plus rien à tel point qu'il y avait une sorte de feulement qui s'échappais de ma gorge. Je pris alors ma tête dans mes deux mains et respirait un bon coup pour me calmer et reprendre le dessus, mais les paroles de Cait'... s'en était trop!!

    "Laisse moi te rappeller une petite chose... c'est ton corps, mais jusqu'a tes vingt et un ans, c'est moi et moi seule qui en suis responsable!! Alors oui tu aurais dut me demander la permission et oui cela me concerne!! Je suis ta tutrice légalement et même si sa n'a aucun sens et que visiblement tu n'en a rien à faire, moi je ne me fiche pas de ce qu'il t'arrive et de ce que tu fais!! Même quand tu fais des conneries aussi ennormes que sa!!"

    D'un geste ennervé je montrais le tatouage... elle se serait fait tatouer n'importe quoi je n'aurais rien dit, un tatouage sa peut être jolie, mais mince, le prénom d'un mec... y a pas plus stupide comme tatouage!! Et elle prenais une fois de plus la défense de son chèr et tendre Dylan. Bien sur je ne doutais pas une seule seconde qu'elle l'avait fait de son plein grés, mais si ce type avait été un minimum intelligent il l'en aurait empêcher!! De plus elle tentait d'argumenter sur la crise qu'elle m'avait fait la veille à propos du verre offert par l'inconnue saoule que j'avais finis par frapper sans ménagement. D'ailleurs à cet instant je rêverais d'avoir un parfait inconnue devant moi sur qui je pourrait taper!! Et cela me faisait encore plus perdre les pédales, parceque je n'avais jamais été du genre violente, je ne m'étais jamais battue avant d'avoir ce dont et voila que maintenant sa devenais comme une seconde nature!! Mais je ne voulais pas de cette seconde nature!!

    "Tu as raison, c'est différent... c'est encore pire figure toi!! Tu prétextais qu'accepter ce verre faisais de moi une sorte de femme objet, une femme facile... mais dis, moi accepter qu'un type te marque comme si tu étais son bétail sa fait quoi de toi?? Son objet personnel à lui?? Son esclave peut être... Vas y Cait', explique moi comment tu te sens maintenant que tu es la propriété de quelqu'un!! Et dis moi ce que sa te ferra lorsque tu rencontreras l'homme de ta vie mais que celui ci refusera de te toucher parceque tu porte le prénom d'un autre sur le cul?? Je ne sais pas si tu te rends compte de ce que sa engendre ce genre de conneries... sincèrement je te pensais pas aussi irresponsable que sa!!"

    J'étais triste, déçut et ce n'étais pas par le tatouage en lui même, c'était surtout parcequ'elle ne voulait même pas reconnaitre qu'elle avait fait une bêtise et qu'elle considérait son geste comme "une chose qui lui tiennait à cœur pour quelqu'un avec qui elle était". C'était comme un coup de poignard ce genre de propos, c'était dénué de sens et surtout c'était littéralement débile!! Tellement que j'étais presque sur et certaine qu'elle n'y croyais même pas elle même, au final j'étais presque sur que si elle se cherchait des excuses c'était simplement pour attisé ma haine, pour m'ennervé!! Et sa fonctionnais puisque j'avais déjà brisée la table basse en verre, elle avait été surprise, en général c'était elle qui agissais de la sorte mais pour le coup c'était différent, elle ne se rendait pas compte du champ de bataille qui se déroulait dans ma tête. Tout mon corps avait envie de la frapper encore et encore, mais mon cerveau s'y refusait... ce foutue don était en train de me rendre folle et si je ne me calmais pas tout de suite sa allait dégénérer. Elle se mis alors à son tour à virer tout les dvd de l'étagère et un nouveau feulement m'échappa, mon regard... je voulais même pas imaginais la tête que j'avais à cet instant je devais ressemblais à un animal prêt à mordre mais je devais me controler!! Mais heureusement elle était trop occuper à tout casser pour se rendre compte de ce qu'il se passait. Une nouvelle fois je pris ma tête dans mes mains tentant de me controler les choses allaient beaucoup trop loin.

    Elle me parlait à présent, me demandant ce qu'étais mon problème... si seulement elle savait... je tombais à genoux me tenant toujours la tête pour tenter de controler mes gestes et mes paroles mais c'était trop dure :

    "Mon problème?? Je reviens parceque je m'inquiète pour toi, mais tout ce que tu fais depuis que je suis là c'est te plaindre de moi et me hurler dessus pour tout et rien!! Je fais des efforts, je tente de te faire passé une bonne soiré, je te débarasse d'un type qui s'en prend à toi et tu prends la fuite!! Si tu ne veux plus de moi dans ta vie, tu sais que tu n'as qu'un mot à dire, tu n'as pas besoin d'en faire autant pour me le faire comprendre!!"

    La colère parlait, mais aussi toute la tristesse accumulé depuis tous ces mois. Je n'en pouvais plus et je voulais juste que le combat dans me tête cesse, mais je ne savais pas comment faire. Elle n'était plus un bébé, non c'était un fait, et elle avait changer, le peu de temps que j'avais passé loin d'elle avait suffit pour l'éloigné de moi définitivement, j'avais l'impression qu'aucun retour en arrière n'était possible à ce stade.

    "Sa je l'ai bien compris, jamais tu ne m'aurais traiter de cette manière avant, jamais tu ne te serais forcée pour une soirée avec moi, jamais tu ne m'aurais hurler dessus comme tu le fais tout le temps!! Mais qu'est ce qu'il t'es arrivée... j'ai changée, mais toi... tu es devenue si distante, comme si je ne t'importait même plus, comme si je n'étais qu'un boulet dans ta vie!! Alors que j'avais besoins de toi..."

    Là j'en avais trop dit... ou pas assez quoi qu'il en soit j'étais en terrain miné et mais cet aveux avait soulager un peu la douleur dans ma tête, comme si le combat entre mon corp et mon cerveau était en train de s'appaiser d'un coup. Je me lachais alors la tête, me relevant, j'avais toujours des larmes qui coulaient mais mon visage était toujours aussi déformée par la colère, et je me rendais compte qu'elle n'était pas responsable de toute la colère que j'éprouvais à cet instant, c'était une accumulation de tout et c'était juste ressortis à ce moment parcequ'elle m'avait fait du mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/
Caitlyn Clearwater
 
    I lost my soul Une Clearwater n'est rien sans sa soeur

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2232
Age : 30
Etudes ou Metiers : En 3ème année de droit
Originaire de : Seattle
Amour : Joker: il n'existe pas encore!
Age : 20 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Développement des réflexes / Non maîtrisé
Amis: Esmée et Dylan sont mes meilleurs amis. Jacob est comme mon meilleur ami. Tous les trois me sont indispensables
Ennemis: Celui qui me cherche me trouve!

MessageSujet: Re: Et si on réglait les comptes? [PV: Catherina]   Lun 14 Juin - 14:54

    Tout était en train d'échapper à Caitlyn: la situation, les dires, et surtout elle même. Elle se sentait de plus en plus prise au piège, et en était effrayée. C'était comme ci elle était un animal enragé que l'on venait de mettre en cage, il lui fallait de l'air, il lui fallait de l'espace. Elle éprouvait une envie soudaine de fuir, mais elle ne le pouvait pas. Car elle était avec sa sœur, et qu'elle n'était pas une fuyarde. C'était probablement ce don qui lui donnait cette envie, et il l'énervait. Tout comme le comportement de sa sœur, qu'elle ne comprenait pas. Son entêtement et sa manière d'être offusquée devant un simple tatouage. Merde, elle ne venait pas de lui annoncer un vol ou bien qu'elle était droguée non plus. Il fallait qu'elle apprenne à se calmer. Mais il y avait autre chose derrière cela, et Caitlyn pouvait nettement le percevoir. Elle ne pouvait pas dire quoi, et cherchait en vain d'y mettre le doigt dessus. Mais Catherina n'était pas la même depuis qu'elle était revenue, certes elle avait du vivre une tragique histoire, mais sa manière de réagir n'était pas celle que Caitlyn avait connu étant plus jeune. Cette fois ci, Catherina était plus attristée, ou du moins se mettait sur la défensive à la moindre occasion. Ses remarques cyniques, son tempérament joueur, rien de tout cela n'avait été présent avant. Ou pas avec Caitlyn. Elle était en train de la traiter comme elle le faisait avec tout le monde, et cela la jeune fille ne le comprenait pas. Elle voulait bien admettre qu'elle n'était pas tendre avec elle en retour, et qu'elle était bien loin d'être la petite sœur modèle en matière de reconnaissance, mais son caractère ne l'aidait pas. Elle avait ce gros défaut de se laisser subjuguer par ses sentiments et surtout par cette colère qu'elle devrait apprendre à maitriser. Et dire qu'elle avait réussi à retrouver son calme et sa bonne humeur cet après midi. Maintenant cet épisode n'était qu'un lointain souvenir, surtout quand sa grande sœur recommença. Caitlyn pu voir de ses yeux une chose qui lui fit de la peine: le jugement de sa sœur. Et il était mauvais, voir même complètement exagéré, enfin c'était ce qu'elle pensait, car ne dit-on pas que nous ne sommes pas apte à nous juger nous même? Mais , l'image que Catherina était en train de dessiner devant ses yeux, ressemblaient à celle d'une fille incapable d'agir selon ses propres choix, et surtout faible et influençable. Tout ce que n'était pas la jeune fille, ou du moins tout ce qu'elle croyait ne pas être. Et pourtant Catherina était la deuxième personne à lui faire remarquer ce fait. Puisque Jacob avant elle, lui avait dit qu'elle se laissait trop influencer par sa sœur. NON, Caitlyn n'était pas comme ça, et elle n'était pas faible. Mais pour qui se prenaient-ils tous à la juger de cette manière? Elle agissait selon ses propres volontés et réfléchissait toujours à la conséquence de ses actes. Sauf pour ce tatouage... Et puis quoi? Elle était humaine, et avait le droit de faire ce qu'elle voulait non? A en juger par les remarques de sa grande sœur, il semblerait que non. Et cette dernière mettait en avant son aspect protecteur mais surtout le fait qu'elle était sa tutrice devant la loi. Cette fois ci, Caitlyn ne put se retenir davantage. Elle en avait marre qu'on la prenne pour un bébé, et qu'en plus de cela on la rabaisse constamment.

    « Tu sais quoi? Rien que pour ça il me tarde de faire mes vingt et un ans. Au moins j'aurai pas l'impression d'avoir une mère poule constamment sur mon dos. » Les tremblements de la jeune fille état tel qu'on avait l'impression qu'elle était malade. « En attendant cette connerie ne vaut pas les tiennes! Donc arrête avec ça. »

    Caitlyn fixait sa sœur de manière un peu trop froide peut être. Mais elle n'arrivait plus à se contrôler. Elle n'en pouvait plus littéralement. Elle était fatiguée, énervée, et commençait à craquer. Et voilà qu'elle repartait en critiquant le fait qu'elle s'était faite marquée. Et qu'elle ramenait encore cette histoire de la veille sur le tapis. Pourquoi est ce qu'elle ne comprenait rien? Pourquoi est ce qu'elle lui en voulait autant? Caitlyn eut un rictus mauvais lorsqu'elle énonça le fait que cela lui poserait des problèmes plus tard, avec l'homme de sa vie. Pitié, jamais il ne serait là celui là, et elle n'y croyait pas non plus. Mais ce rictus disparu immédiatement après que sa grande sœur ne la traite d'irresponsable. Là elle se foutait vraiment d'elle.

    « QUOI??? Je suis une irresponsable? Ah bah oui pour un tatouage je le suis. C'est vrai que je ne sors pas je ne sais pas ou dans la nuit, je ne réveille pas tous le voisinage, en roulant sur une moto, je ne sais pas non plus ce que je fous là mais j'y suis. Et je pense avoir un avenir, assurer quelque chose pour plus tard. Mais je suis irresponsable, c'est vrai. » Elle fit un signe négatif de la tête et continua. « Et tu veux que je te dise ce que ça fait? Je ne suis ni l'esclave, ni l'objet de quiconque, j'ai fais ça et je ne le regrette pas. Que je sache, tu ne l'as jamais vu me donner des ordres ou quoi que ce soit d'autre. Et puis, pitié, l'amour de ma vie, si il m'aime bah il fera avec, parce que je ne le changerait pas pour lui. Si il bloque pour ça, c'est qu'il ne me vaut pas! »

    Paf, Caitlyn reprenait du service et voyait que sa sœur était en train de craquer elle aussi. Et même si elle ne réfléchissait pas trop à ce qu'elle disait sous le coup de la colère, elle parvenait à guider Catherina vers les révélations. Au moins, elles pourraient avancer de cette manière là. Enfin c'était ce que la jeune fille pensait. Elle patienta quelques instants, profitant au passage d'augmenter le caractère dénué de sens de la situation, en brisant des choses. Et ce fut grâce à cela qu'elle vit une nouvelle expression de sa sœur. Pensant qu'elle allait probablement répliqué de manière mauvaise, Caitlyn fronça les sourcils prête à attaquer en retour. Mais au lieu de cela, elle se laissa tomber à genoux? Mais qu'est ce qu'elle faisait? Cela eut pour but de déstabiliser la jeune fille qui changea son regard, même si la colère était toujours présente. Et elle était en train de lui énoncer ce pourquoi elle n'allait pas bien. Les remords, voilà ce que Catherina était en train de faire naître en elle. Mais était ce encore une fois une ruse? La connaissant elle était prête à parier que oui. Surtout lorsqu'elle lui disait qu'elle pensait qu'elle ne la voulait pas auprès d'elle. Oui la c'était certain, elle tentait de la manipuler, pour lui faire avouer que non. La jeune fille ne répondit pas tout de suite, la laissant continuer un peu, pour essayer de voir si ce qu'elle disait était sincère ou non. Serrant les poings pour se retenir de faire une autre bêtise, Caitlyn serra la mâchoire également pour s'empêcher de craquer et verser des larmes. Oui elle était fière, surtout quand elle ne savait pas si on se foutait d'elle ou non. Cependant la vision des larmes de sa sœur et ses aveux qu'elle continuait à faire ne l'aidaient pas. Au contraire, ses yeux commençaient à piquer et elle sentait cette boule que l'on ressent lorsqu'on va pleurer au fond de sa gorge. Catherina était en train de lui faire du mal, en osant penser qu'elle ne voulait pas d'elle, et qu'elle en avait honte ou quelque chose dans le genre. Jamais, Caitlyn n'avait cru que cela serait possible, elle était sa sœur, et elle savait qu'elle agissait mal à certain moment, mais pas que Catherina le prendrait de cette manière. Caitlyn tenta de revoir les scènes que Catherina énonçaient dans sa tête, et tenta de se mettre de l'autre côté. Chose qui était quasiment impossible à ce moment là. Car elle était trop déstabilisée, et ne savait plus quoi penser, si ce n'était le fait qu'elle se sente mal.

    « C'est vraiment ce que tu crois? »

    La voix tremblante, Caitlyn avait baissé d'un ton et avait finit par baisser également son regard vers le sol. Puis elle soupira pour essayer de paraître un peu (mdr oui un peu parce que c'est pas totalement hein loool) plus calme. Ses mains tremblaient encore et elle ne savait vraiment plus ce qu'il se passait. Elle était tout simplement perdue, et le silence de sa sœur ne l'aidait pas.

    « Si je n'avais pas voulu de toi, tu ne serais pas ici. Et si je suis comme ça, c'est parce que je m'inquiète pour toi. Je sais que je ne suis pas la meilleure des sœurs du monde, et que je suis assez spéciale, mais j'ai toujours eu besoin de toi, et ça ne changera pas. J'agis peut être de manière trop marquée, mais c'est uniquement pour ton bien. Et je sais que tu ne le perçois pas comme ça. »

    Elle se dirigea vers le canapé et se laissa tomber dedans. De toute façon, l'heure de dire ce qu'il se passait vraiment avait sonné. Et Caitlyn ravala sa fierté l'espace de quelques minutes afin de dévoiler à sa sœur ce qui n'allait pas. Il fallait qu'elle le fasse, et elle souhaitait que Catherina le fasse elle aussi. Elle avait vraiment besoin d'un peu de reconnaissance et de vérité maintenant.

    « Je m'excuse de réagir comme je le fais, et je te demande pardon pour tout. Je pensais que j'étais là pour toi, mais apparemment non... Et ça me fait mal. Parce que tu es ma sœur, et je suis pas foutue de pouvoir te rendre ce que tu m'as donné. Je crois que j'en fais assez mais en fait non. Et je te déçois... » Elle passa sa main sur ses joues pour chasser ses larmes et continua. « Tu as raison j'ai changé, tout comme toi tu as changé aussi. C'est depuis ce réveil du coma, c'est comme si ma tête ne contrôlait plus mon corps. Et ça m'énerve, parce que je suis incapable de le maîtriser. Et cette colère ressort sur tout le monde, j'y arrive pas. Pardon »

    Cailtyn pouvait baisser ses barrières contre toute attente. Restait à savoir si Catherina pouvait le faire également. Elle ne savait pas comment elle réagirait si jamais, elle se retrouvait seule. Mais une chose était certaine, si Catherina partait maintenant, Caitlyn réagirait probablement de manière irresponsable en commettant l'irréparable.

_________________

    I think I'm drowning
    Asphyxiated
    I wanna break this spell
    That you've created
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catherina Clearwater
    || Call me Catwoman || Les Clearwater sont les meilleures!!

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1933
Age : 28
Etudes ou Metiers : Glandeuse^^ (elle vole pour vivre)
Originaire de : Seattle
Amour : Celui que me donpteras n'est pas née...
Age : 23 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Developpement de l'instinct d'un félin (accroissement de la vitesse, des reflexes et de l'agilité - Developpement des sens et de la force) Maître à 50% (les cotés extraordinaire sa vas, mais les cotés sentiments étranger sa vas moins bien...)
Amis: Ellie [Ma meilleure amie] Peter [Un excellent ami depuis toujours] Luka [Une sorte de nouvelle amie sur qui je ne sais pas grand chose...]
Ennemis: Tous les chasseurs...

MessageSujet: Re: Et si on réglait les comptes? [PV: Catherina]   Dim 20 Juin - 16:44

    Nous avions toutes les deux changer, c’était un fait qu’aucune ne pouvait discuter, la différence c’est que sa n’était pas pour les mêmes raisons l’une de l’autre. J’avais commencé à changer avant la contamination, en fait j’avais commencé lorsque Cait’ avait décidé de partir pour LI, à partir de ce jour, j’avais dut passer de la grande sœur responsable, qui devait s’occuper de sa petite sœur, à la grande sœur qui se retrouvait seule et qui devait s’habituer à cette solitude et surtout à ne plus vivre que pour sa petite sœur. J’avais alors commencé à sortir, à m’amuser, chose que je n’avais plus vraiment fait depuis la mort de nos parents. Au départ sa n’avait pas été facile de me lâcher tout en me disant que je pouvais rentrer à l’heure que je souhaitais et faire absolument tout ce que je voulais puisque de toute manière, plus personne ne m’attendais chez moi, mais j’avais fini par m’y faire, j’avais accepté même. J’avais accepté le fait que ma sœur ait besoin d’indépendance, le fait qu’elle veuille continuer ces études, en fait j’étais même fière de ce dernier point et c’était une des raisons pour lesquels je l’avais laissé partir de cette manière. Mais très vite elle m’avait manquer, bien sur nous étions en contacte et nous nous parlions souvent par téléphone mais c’était dur de sentir qu’elle se plaisait tant que sa loin de moi, dure de ce faire à l’idée qu’elle n’avait tout simplement plus besoin de moi. Je m’étais sentie inutile et j’avais donc décidé d’oublier ce sentiment tout simplement en sortant encore plus, en faisant encore plus la fête et ignorant tout le reste. De cette manière, le temps d’une soirée je me sentais bien, je sentais que je servais à quelque chose et je sentais que certaines personnes avaient besoin de moi même si ces personnes ne pourraient jamais remplacer ma petite sœur. Tout cela n’était qu’une manière de me voiler la face, en fait ce que j’avais toujours espéré en la laissant partir pour LI c’était qu’elle ne se plaise pas là bas, qu’elle finisse par être déçut ou même blaser de cette ville et qu’elle revienne vers moi, mais j’avais bien vite compris que sa ne fonctionnerait pas. D’abord elle avait ses deux meilleurs amis Dylan et Esmée et ceux ci comptaient tellement pour elle, qu’a cotés j’avais l’impression de ne pas faire le poids. Au final si elle était partie pour cette ville et pas une autre, c’était pour eux deux, parce qu’elle voulait se rapprocher d’eux et par la même occasion prendre ses distances avec moi… enfin c’est comme sa que je le voyais, peut être que j’avais tord, peut être que je me faisais des illusions, mais quoi qu’il en soit, si j’avais un problème avec la famille Dincht, c’était pour la simple et bonne raison qu’a mes yeux, ils m’avaient voler ma petite et unique sœur !!
    Alors lorsque j’avais vu le prénom de ce type sur la peau de ma sœur, prénom marqué à l’encre indélébile, j’avais vu rouge !! J’avoue que c’était pour beaucoup de raisons, par jalousie, parce que j’avais l’impression depuis que ma sœur avait quitté Seattle qu’elle préférait la famille Dincht à moi et ce tatouage me le prouvait en quelques sorte. Elle était capable de faire quelque chose de totalement irréfléchi et irresponsable pour lui, avec lui, seulement dès que moi je lui demandais juste une soirée pour qu’elle se lâche et fasse la fête de manière insouciante avec moi, elle piquait une crise et me plantait en plein milieu de la soirée pour une histoire débile !! J’avais peur de la perdre, c’était un fait établi et pire encore, j’avais l’impression de l’avoir déjà perdue, ou du moins d’avoir perdu trop de chose la concernant… des choses que j’avais la sensation qu’ils ne seraient pas faciles de retrouver. De plus elle en rajoutait une couche précisant qu’elle avait hâte d’avoir vingt et un ans pour ne plus m’avoir sur le dos… c’était le genre de choses que l’on pouvait dire à une mère, mais pas à sa sœur et sa me faisait mal.

    « Inutile d’attendre jusque là, si c’est vraiment ce que tu souhaites, je ne m’éterniserais pas, je peux même partir tout de suite si c’est ce que tu veux. Seulement dis-toi bien que tu ne peux pas m’empêcher d’être ta sœur, avoir des amis c’est bien, mais ce n’est pas pour la vie, alors que moi je suis là pour toujours !! »

    J’étais prête à partir si cela pouvait la rendre plus heureuse, si seulement j’avais la certitude qu’elle serait mieux sans moi, ce qui n’était pas difficile d’imaginer vue ce qu’elle me disait. Et une fois de plus elle me reprochait mes écarts à moi, comme si je faisais d’énormes bêtises, j’avais l’impression qu’elle avait une horrible image de moi. Pourtant je n’avais rien fait de si mauvais dans ma vie, je faisais la fêtes, je m’amusais, comme beaucoup de jeunes de mon âge… le reste était un peu discutable mais n’avait rien à voir avec la vrai moi, ce n’était que par rapport à ce foutue don qui continuait à me gâcher la vie.

    « Quelles conneries me reproches-tu au juste ?? De sortir, de profiter de ma vie, de ma jeunesse ?? De faire la fête avec mes amis ?? Tout en restant dans la normalité, c’est à dire sans avoir besoin d’aller me faire tatouer le prénom d’une de mes conquêtes sur le cul !! »

    Je n’arrivais pas à savoir exactement ce qu’elle me reprochait, mais j’étais presque sur que sa n’avait aucun rapport avec ces histoires, du fait que je sortais tard et faisait du bruit avec ma moto puisque nous nous étions déjà expliquer sur ce point et il avait été réglé. En fait je me disais que la seule chose qu’elle avait à me reprocher réellement c’était d’être là, à LI et surtout d’être venue pour elle, alors qu’elle commençait juste à se sentir indépendante. Mais pour ma part, il n’y a pas besoin de se faire tatouer le prénom d’un type sur les fesses pour se sentir indépendant…

    « Alors oui, je sors, je fais la fête, et je roule sur ma moto à pas d’heure, en gros je fais ce que font la plus part des jeunes de mon âge, je m’amuse !! Mais tu peux vérifier, je n’ai aucun tatouage portant le prénom d’un type avec qui je ne suis même plus !! Pour moi un tatouage sa à un sens particulier, je n’en ai qu’un et tu sais parfaitement le sens qu’il a !! »

    Je faisais allusion au tatouage sur mon poignet qui portait la datte de l’accident de voiture mortel qui avait coûté la vie à mes parents. J’avais fait sa le premier anniversaire de leurs morts, pour ne jamais oublier ce que ce jour m’avait coûté. Ma sœur était si naïve que j’arrivais pas à le croire, elle prétendait être bien avec ce tatouage, et que si l’homme de sa vie ne l’acceptait pas, c’est qu’il ne la méritait pas, mais je la connaissais et je savais parfaitement que dans le cas contraire, dans le cas ou le fameux homme de sa vie avait comme tatouage le prénom d’une de ses ex, ma sœur et son sale caractère aurait eu vite fait de piquer une crise… mais je préférais m’abstenir là dessus, priant juste intérieurement très fort pour que ce cas de figure se présente à elle et qu’elle comprenne parfaitement un jour ce que je voulais dire. De toute manière j’avais vite compris qu’en fait sa ne servait à rien d’épiloguer sur ce sujet avec elle, elle passait son temps me balancer mes tords dans la figure comme le sujet de conversation c’était moi, et surtout elle s’arrangeait pour se trouver des excuses, toutes plus bidons les unes que les autres, mais des excuses quand même. En fait j’avais l’impression qu’elle le faisait exprès, qu’elle savait parfaitement que ses excuses ne tenaient pas la route mais qu’elle cherchait juste là un moyen de me faire avoir tord. Jusqu'à présent tout ce qu’il y avait à reprocher entre nous, c’était moi qui l’avais pris dans la figure, la veille avec cette histoire de moto et des soirées, la soirée de la veille avec cette histoire de pauvre type qui avait essayé de lui faire du mal… Et jusque là j’avais tout encaissé, j’avais encaissé parce que j’étais persuader que j’avais été une sœur horrible et qu’elle avait ses raisons de me détester comme sa, mais plus ont avançaient dans la conversation et plus je me disais que la chose la plus horrible que j’avais fait dans mon rôle de sœur, avait été de la laisser partir à l’autre bout du pays sans moi, de l’avoir laisser seule dans ce monde hostile. Et pourtant aujourd’hui le fossé entre nous deux avait été tellement creusé que j’avais l’impression que c’était trop tard. Que ce que nous avions perdus ne serait pas récupérable à moins d’un miracle. J’en venais même à pensé que le problème dans cette histoire c’était moi, qu’en fait elle ne voulait tout simplement plus de moi chez elle et si c’était le cas elle n’avait qu’à le dire pour que je m’en aille.
    Mais après tout, peut être que je m’étais trompé, elle me demandait si c’était vraiment ce que je pensais, et lorsque je la voyais baisser d’un ton et baisser la tête vers le sol je me sentais un peu coupable de penser ce genre de chose même si son comportement y était pour beaucoup. Je préférais ne pas répondre, attendant la suite afin d’être au moins fixé sur ce point. Visiblement j’avais tout faux et ses paroles me blessèrent, j’eux l’impression d’être vraiment horrible, de m’être monté la tête toute seule à tel point que ma colère tournée vers ma sœur, se tourna tout à coup vers moi-même, je m’en voulais, je m’en voulais horriblement de lui infliger mes sauts d’humeur dut à ce foutue truc qui était en train de tout chambouler à l’intérieur de moi.

    « Je suis désolée… je ne veux pas que tu t’inquiètes pour moi, ce n’est pas ton rôle et je sais que je suis bizarre et même différente depuis que je suis revenue, mais sa n’a rien à voir avec toi, je te le promets. J’ai vécu tellement de choses horribles à Seattle… sa m’a complètement changer et pas forcément en mieux. »

    Comment dire à sa petite sœur que l’on a été victime d’un nuage radioactif et que celui ci vous a plongé dans le coma pendant une semaine et qu’en vous réveillant vous aviez changé, vous aviez un don étrange, inexpliqué et surtout incontrôlable… Elle allait me prendre pour une folle et me faire interner d’office !! Et je ne savais pas non plus comment lui dire que j’avais perdu mon meilleur ami, que ce dernier avait été tué par un dingue dans une rue pleine de monde et que depuis ce jour j’étais malheureuse et pleine de haine et que je ne voulais que la vengeance !! Et surtout, comment allait-elle réagir face à mon besoin de cambrioler et de voler tout ce qui brille et que peut être revendu à prix d’or… ma sœur était quelqu’un de très droit, jamais elle n’avait fait d’écart de conduite et jamais elle n’avait volé… Alors comment pouvait-elle comprendre que j’en avais besoin, que c’était plus fort que moi ?? A coup sur elle allait retourner tout sa contre moi encore une fois. Je la regardais se poser dans le canapé sans que je puisse bouger, j’avais l’impression que la conversation allait dévier sur tout ce qui s’était passé ces dernières années et sa me faisais un peu peur.

    « Tu ne me déçois pas, tu ne pourras jamais me décevoir, je t’aime et même s’il t’arrive de te conduire bêtement, sa ne changera rien à sa !! Tu es là pour moi, rien que le fait de te savoir avec moi sa m’aide, tu n’as pas idée à quel point… C’est juste que j’ai l’impression que l’on s’éloignent et sa me fait du mal !! »

    Retrouvant enfin l’usage de mes jambes je me dirigeais vers le canapé pour me poser à cotés d’elle. Elle pleurait et la voir dans cet état me faisait encore plus mal que tout le reste. Elle me parla alors de son coma et de son changement, j’avais soupçonné quelque chose mais l’entendre de sa bouche c’était vraiment tout autre chose. Alors elle aussi avait subit ce nuage, elle aussi avait changé et elle aussi avait gagné un don, ou une malédiction… sans même faire attention à mes gestes je la pris dans mes bras avant de lui dire :

    « Moi aussi sa m’a changé… j’ai une sorte de chose étrange à l’intérieur de moi, comme un animal en colère, un animal qui n’a aucune limite, qui veut juste se sentir libre et s’amuser… Jake… il disait que c’était un félin, et il avait sûrement raison, je suis plus rapide, plus agile et je ne pense qu’à m’amuser… et avec toi aussi, j’agis comme une mère qui protège son enfant de tout, comme hier soir… je ne peux pas le contrôler et c’est plus fort que moi… je suis désolée. »

    Cette fois c’était moi qui pleurait, depuis le temps qu’il fallait que sa sorte, j’avais enfin réussis à en parler et sa n’avais pas été simple, surtout parler de Jake. J’étais prête à tout raconter si sa pouvais sauver notre relation et surtout si sa pouvais nous permettre de retrouver la même complicité d’avant…

    « Et puis, je suis possessive, encore plus qu’avant et jalouse aussi, je ne supporte pas de voir que tu peux te lâcher et te conduire de manière si désinvolte avec tes amis mais que tu en es incapable avec moi… Je ne tendant pas de te faire tatouer mon prénom sur l’autre fesse… » J’eux un petit éclat de rire entre deux sanglots avant de reprendre « Mais juste te lâcher, oublier tous tes apprioris sur moi et sur mon comportement et t’amuser… je veux pas être celle qui te gâche la vie, je veux pas être ce genre de sœur là !! »

    C’était l’heure des révélations et tout ce que j’espérais c’est que sa allait nous faire enfin avancer, j’en avais besoin et visiblement Cat’ aussi en avait besoin !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazy-goddess.e-monsite.com/
Caitlyn Clearwater
 
    I lost my soul Une Clearwater n'est rien sans sa soeur

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2232
Age : 30
Etudes ou Metiers : En 3ème année de droit
Originaire de : Seattle
Amour : Joker: il n'existe pas encore!
Age : 20 ans

Feuille de personnage
Don et maitrise: Développement des réflexes / Non maîtrisé
Amis: Esmée et Dylan sont mes meilleurs amis. Jacob est comme mon meilleur ami. Tous les trois me sont indispensables
Ennemis: Celui qui me cherche me trouve!

MessageSujet: Re: Et si on réglait les comptes? [PV: Catherina]   Ven 25 Juin - 16:02

    Pourquoi fallait-il que cela lui tombe dessus maintenant? Pourquoi ne pas attendre encore un peu? Mais elle avait beau se poser ces questions, Caitlyn ne pouvait pas y échapper. Bien au contraire, il fallait que tout ce qui était en train de se passer se déroule. Et plus elles l'auraient repoussées, plus les reproches auraient été poussés et plus le pardon aurait été difficile, même si ce dernier était bien évidement possible. Caitlyn ne pouvait pas vivre sans sa grande sœur. Elle avait besoin d'elle pour la soutenir dans les diverses étapes de sa vie, elle avait besoin de sentir la présence de la seule famille qu'il lui restait, et elle avait simplement besoin d'avoir sa grande sœur pour elle toute seule. Chose qu'elle n'avait pas tant qu'elle le souhaitait, car tout comme elle, Catherina vivait sa vie. Ce qui était normal, et Caitlyn ne lui reprochait pas. C'est pourquoi, elle ne pouvait pas se rendre compte de ce que ressentait sa grande sœur à travers ses dires. Pour elle, Catherina la jugeait et voulait qu'elle devienne comme elle, ce qu'elle n'était pas et ne serait probablement jamais. Et Caitlyn se sentait rabaissée à cette idée de comparaison, car il était inaccessible pour elle de parvenir au niveau de sa sœur. Elle était la plus courageuse, la plus maline, la plus jolie, la plus sociable, la plus tout, selon Caitlyn. Et elle ne parviendrait jamais à lui arriver ne serait-ce qu'à la cheville. Catherina ne savait pas tout ce que sa petite sœur pouvait ressentir pour elle, mais jamais elle ne devrait croire qu'elle laisserait quelqu'un compter plus qu'elle ne pouvait l'être pour elle, passer devant. C'était ainsi, la jeune fille avait des problèmes lorsqu'il s'agissait de dévoiler ses sentiments, et elle pensait que le simple fait d'être là pour la personne qui comptait le plus à ses yeux suffirait. Elle pensait que lui prouver qu'elle tenait à elle à travers des remarques ou des choses du genre serait suffisant. Mais elle se trompait, et Caitlyn avait beaucoup de choses à apprendre de la vie encore. Certes, elle savait ce que cela faisait de vivre cachée, de manière à ce que l'on ne la sépare pas de la seule famille qui lui restait, elle avait également le sens du sacrifice, surtout lorsqu'il s'agissait de Catherina, mais il lui manquait le plus important. Caitlyn était dénouée de tout aspect visant à prouver son affection envers une personne. Et cela lui manquait terriblement. C'était ce qui engendrait ces incompréhensions, et toutes ces histoires, elle croyait simplement que c'était du au hasard ou au fait qu'elles avaient changé l'une et l'autre, mais en réalité, il s'agissait uniquement de ce fait là. Et même si Catherina était en train de l'énerver avec tout ce qu'elle pouvait lui reprochait, elle n'avait aucune idée du reproche que la jeune fille se faisait à elle même. Entendre de la bouche de sa grande sœur que cette dernière pouvait partir si Caitlyn le souhaitait lui faisait du mal. Pourquoi est ce qu'elle croyait à ça? Parce qu'elle venait de lui dire qu'il lui tardait d'être enfin majeure pour ne plus l'avoir sur le dos? Non, il y avait autre chose, et une chose plus grave elle le savait. Et le fait de ne pas y mettre un mot dessus l'énervait encore plus. Un mot qui ne tarda pas à venir prendre place dans l'esprit de Caitlyn: la jalousie. C'était dont pour cette raison que Catherina était énervée, et qu'elle ne cessait de faire monter en elle cette rage qu'elle parvenait à peine à contrôler. Elle était jalouse de ses amis. Et la jeune fille fronça ses sourcils davantage.

    « Tu crois vraiment que je ne le sais pas ça? » Elle tenta de remettre ses idées au clair, mais c'était une chose assez compliqué à réaliser. « Je sais que je n'ai qu'une sœur merci de me le rappeler. »

    Sans s'en rendre compte Catherina était en train de la gifler avec ses mots. Elle lui rappelait qu'elles n'étaient que toutes les deux, qu'elles n'avaient pas de parents, et qu'elles devaient vivre avec. Et cela ne cessait de faire du mal à la jeune fille, car elle savait que sa vie ne serait jamais normale à cause de cela. Elle ne savait pas ce que c'était que rentrer à la maison et recevoir de l'affection d'une mère, elle ne s'en rappelait plus. Tout comme elle ne se rappelait pas non plus, ce que cela faisait lorsque son père était heureux. La seule chose dont elle avait le souvenir depuis leurs morts n'était autre que le fait d'avoir dit à son père qu'elle l'aimait. Et c'était de sa faute si il y avait eu cet accident, si seulement elle s'était tue, peut être qu'ils seraient encore là. Elle les avait maudit ou quelque chose dans le genre. Et même si Catherina ne visait pas ce fait, il n'en restait pas moins que cela venait de réveiller cette culpabilité que ressentait à chaque fois Caitlyn lorsqu'elle entendait le mot 'famille'. Heureusement Catherina ne sembla pas s'en apercevoir, et cette dernière renvoya sa balle dans son camp. Bien sûr, il fallait encore une fois qu'elle remette ses vertus sur le tapis. Elle sortait, elle s'amusait blablabla, oui elle était parfaite en comparaison à sa pauvre petite sœur coincée (mdr ça ne lui passe pas ça). Elle avait des amis, et elle prenait du bon temps, elle ne se souciait de rien. Mais oui le monde est beau, grand, rose, et elle n'avait pas de tatouage sur les fesses. Blablabla! Caitlyn ne comprenait vraiment pas pourquoi Catherina en faisait une montagne. Et ce fait finissait par réellement l'énervait, au point ou elle disait des choses qu'elle ne pensait pas. Elle répondit alors à sa remarque sur le même ton que sa sœur. Et toutes les deux ne parvenaient pas à se calmer. Jamais il n'y avait eu une si grosse dispute entre elles. Caitlyn ne comprenait rien. Tout lui échappait, et tout semblait échapper à Catherina aussi, puisqu'elle venait de tomber au sol. Pensant encore à une mise en scène de la part de sa sœur visant à l'attendrir, Caitlyn avait poussé plus loin dans ses reproches, et avait finit par cracher le morceau. Et elle voyait dans le regard de sa sœur que cela ne lui plaisait pas. Mais après tout, elle l'avait cherché. Elle ne cessait de lui envoyer des reproches dans la figure, et la jugeait, renvoyant ainsi à Caitlyn l'image d'une fille qu'elle cherchait à fuir. Tout aurait pu continuer sur cette route, si Catherina n'avait pas mentionné encore une fois la mort de leurs parents. Deuxième claque pour Caitlyn, qui cette fois ci fut beaucoup plus douloureuse que la précédente. Elle n'avait jamais rien fais pour ce qui était de cet épisode, elle avait simplement voulu l'oublier. Et elle y était parvenue, tellement bien qu'elle n'avait plus aucun souvenir, qu'elle avait ce stupide caractère et qu'elle se sentait seule. Jamais elle n'avait compris pourquoi est ce que Catherina s'était fait tatouer la date de leur mort. A quoi bon? Il suffisait à Caitlyn qu'elle se lève ce jour là pour savoir que la journée serait longue et terrible. Elle n'avait pas besoin de le voir marquer quelque part pour savoir qu'elle ne parlerait à personne de la journée et qu'elle souhaiterait qu'on la laisse tranquille. Certains diraient que Catherina avait fait son deuil grâce à cela, mais Caitlyn répondrait que ça ne servait à rien de le marquer. Maudit blocage! Elle préféra ne pas répondre à ce que sa sœur venait de lui dire. Se repliant sur elle même pour se prouver encore une fois qu'elle était stupide, et indigne d'être la fille de son père. Qu'est ce qu'il dirait si il était là? Elle ne connaissait même pas la réponse. Caitlyn était une fille pathétique, c'était ce qu'elle croyait. Et Catherina lui renvoyait encore une fois à la figure le fait qu'elle n'était qu'une incapable. Sa grande sœur pensait qu'elle ne voulait pas d'elle et qu'elle ne s'intéressait pas à elle, ça en était trop pour la jeune fille qui laissa alors tomber ses barrières. Elle rendait les armes, et espérait que ce qu'elle dirait suffirait à Catherina pour lui prouver qu'elle ne pouvait pas vivre sans elle. Apparemment, l'incertitude et la tristesse de Caitlyn permirent également à Catherina de se calmer. Et elle s'excusait? Déjà? Caitlyn se demandait bien ce qu'il était en train de se passer, même si l'heure des révélations venaient de sonner.

     « Tu as beau me le dire, tu n'empêcheras pas une petite sœur de s'inquiéter de sa grande sœur. C'est ton rôle autant que le mien. Et je te demande pardon si tu ne l'as pas perçu. »

    Caitlyn renifla une première fois, en se retenant de pleurer. Elle ne pleurait pas, et elle était trop fière pour cela. Sauf que souvent sa fierté devait être mise de côté, tout comme ce qu'elle devait cacher. C'est pour cette raison qu'elle laissa échapper ses excuses, et sa manière de percevoir tout ce qui était en train de se passer. Elle craquait, parce qu'elle ne voulait pas perdre l'unique personne qu'elle aimait de tout son cœur. Elle préféra s'excuser d'être ce qu'elle était, une fille décevante, incapable d'être normale, de lui infliger autant de reproches parce qu'elle s'inquiète trop. Caitlyn sentait qu'elle n'avait pas peur de le dire à sa sœur, c'est pourquoi elle continua et qu'elle laissa des larmes lui échapper. Lorsqu'elle entendit sa grande sœur lui répondre qu'elle l'aimait, un mince sourire se dessina sur ses lèvres, mais il disparut bien vite, lorsqu'elle se rendit compte qu'elle était incapable de lui dire en retour. Ce qui la fit sangloter légèrement cette fois. Elle aussi avait mal de cette distance qui s'était crée entre elles. Elle souffrait d'avoir perdu sa sœur avec qui elle pouvait se confier. Et l'avouer était peut être une première étape pour essayer d'arranger les choses? Elle l'espérait du plus profond de son cœur, car elle ne voulait pas que ce qu'elles avaient lorsqu'elles étaient ensemble disparaisse. Catherina la rassura, ou du moins tenta de la rassurer, en spécifiant le fait qu'elle savait qu'elle était là pour elle. Mais prise dans ses mauvaises pensées, Caitlyn se disait qu'elle venait de développer ce fait dans le but d'arrêter de la faire pleurer, et qu'elle ne le pensait pas.

     « Si j'étais là pour toi, j'aurai du te parler avant, et pas attendre. » Elle soupira avant de tenir ses propres mains et les tordre dans tous les sens pour s'empêcher de pleurer davantage. « Je m'en veux Cat'. Je ne te mérite pas, je ne mérite personne. Tu aurais du avoir une sœur mieux. Quelqu'un qui ne t'engueule pas parce que tu sors, qui reste avec toi, qui te remercie quand tu la défends. Pas moi! »

    Caitlyn finit par craquer comme il le fallait en faisant ce constat. Elle se rendait compte qu'elle n'apportait pas le bonheur de sa sœur, et qu'elle ne parvenait pas à ce qu'il puisse s'entrevoir, parce qu'elle était différente. Et cette différence, elle le devait à son don également. Car même si elle était une personne assez renfermée à la base, ce dernier ne cessait d'accroître ce qu'elle ressentait. C'était comme si tout était amplifié, multiplié par dix ou par cent à certaines moments. Et elle ne pouvait plus rien contrôler. Voilà pourquoi elle continua cette fois ci en racontant tout ce qui s'était passé. Tout ce qu'elle avait caché à sa sœur, par crainte de l'inquiéter pour rien. Et une fois cela fait, le relâchement ainsi que la libération d'avoir enfin pu lui en parler, la firent pleurer davantage. Elle se contentait juste de sécher ses larmes avec un revers de manche. Mais l'affection de sa sœur revint au grand galop, et en la sentant la prendre dans ses bras pour la réconforter comme avant, rendit les choses plus difficile. Cette étreinte de sa grande sœur avait manqué à Caitlyn même si elle n'était pas une personne tactile, et elle se laissa faire, en continuant de pleurer. Elle venait de retrouver sa grande sœur, et elle comptait bien la garder. Elle chercha sa main, et la prit dans la sienne, comme elles le faisaient avant (bouh c'est mignon), et signe que Caitlyn tenait à elle. Elles avaient beau avoir 23 ans et 20 ans, elles étaient à nouveau les deux petites filles qui se retrouvaient et se rassuraient quand quelque chose n'allait pas. Essayant de se calmer, Caitlyn écouta avec attention le discours de sa sœur. Elle aussi avait connu la même chose qu'elle, et elle aussi avait changé. Ce fait rassura la jeune fille qui se dégagea de l'étreinte de sa sœur (bah oui c'est Cait aussi mdrrrr) pour la fixer. Et ce qu'elle lut dans ses yeux lui fit de la peine, il y avait beaucoup de tristesse et de remords. Tant et si bien que Catherina finit par craquer à son tour, et ce fut tout naturellement que Caitlyn la prit dans ses bras à son tour pour la calmer. Elles avaient vécu la même chose, ce qui les rapprochait. Mais entre deux reniflements, la jeune fille ne put s'empêcher de laisser échapper.

     « Merci de me l'avoir dit. Et merci aussi pour hier, pour ce que tu as fais au bar. »Elle tenta de lui sourire, même si ce dernier était minime et continua. « On va s'aider. On va combattre ça. Je te promets que je ferai des efforts sur ma manière de réagir, que je m'énerverai moins. On peut apprivoiser un félin, on le fait bien avec les chats, pourquoi pas avec toi. Mais j'ai besoin que tu me fasses confiance, que tu saches que tu peux baisser ta garde avec moi. Je ne risque rien, regarde comme je saute dés que j'ai peur. »

    Un faible rire venait de sortir de sa bouche, alors qu'elle relâchait encore une fois Catherina. Elle s'écarta un peu et l'écouta les yeux encore embués de larmes qui s'excusait encore et qui lui demandait d'agir comme elle le faisait avant avec elle. Soupirant, en cherchant les mots justes, Caitlyn s'installa convenablement avant de répondre à sa grande sœur.

     « Tu ne me gâcheras jamais la vie. Et je veux que tu t'enlèves ça tout de suite de ta tête. C'est juste qu'on est différentes. On arrête pas de nous le dire. Je me conduis avec mes amis de la même manière que je le fais avec toi. C'est juste que je n'aime pas m'amuser, et ils me trouvent exaspérante avec ça. Et mes amis sont une force que j'ai, mais c'est toi ma plus grande, parce que tu es ma sœur, et que c'est toi qui me connais le mieux. J'ai besoin de toi autant que j'ai besoin d'eux, et même plus encore. »

    Cette fois ci le sourire qu'elle lui afficha était beaucoup plus joli et montrait sa sincérité. Elle ne lui disait pas directement qu'elle l'aimait, mais prenait un moyen détournait pour le faire en espérant que Catherina comprenne le message. Puis voyant qu'elle pouvait lui dire la vérité, Caitlyn eut un air plus amusé et rajouta en baissant la tête.

     « En plus j'avais bu quand je me suis fait tatouer, je m'en souviens même plus. »

_________________

    I think I'm drowning
    Asphyxiated
    I wanna break this spell
    That you've created
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si on réglait les comptes? [PV: Catherina]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on réglait les comptes? [PV: Catherina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reddition des comptes: cle de la lutte anti-corruption
» Recensement des Double-comptes
» la SPA et la Cour des Comptes
» Les bons comptes font les bons amis.
» Livre de comptes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG - Long Island UC :: California Valley :: Lieux d'habitations :: Le Quartier Riche :: Appartement de Catherina et Caitlyn Clearwater-
Sauter vers: